Culture

Des narrateurs de livres audio pour malvoyants s'endorment pendant leur lecture

Temps de lecture : 2 min

Dans certains livres audio suédois, des mots courants sont mal prononcés, des phrases sont répétées ou des chapitres entiers manquent.

Une enquête révèle que la qualité de certains livres audio suédois, destinés aux malvoyants, est médiocre. | Andrea Piacquadio via Pexels
Une enquête révèle que la qualité de certains livres audio suédois, destinés aux malvoyants, est médiocre. | Andrea Piacquadio via Pexels

Qui ne s'est jamais endormi en lisant un livre? Si cette habitude peut paraître anodine, elle devient plus dérangeante quand il s'agit d'un lecteur de livre audio. En Suède, une enquête a récemment révélé que la qualité des livres audio produits par l'Agence suédoise pour l'accessibilité des médias (MTM), financée par l'État, était souvent médiocre, rapporte un article de Vice.

Dans un court documentaire publié sur YouTube, intitulé «Agency of Napping and Noise», («Agence pour la sieste et le bruit» en français), le journaliste indépendant Finn Hellman partage quelques extraits problématiques. On peut notamment entendre le narrateur du roman It Would Be Night in Caracas dormir littéralement pendant quelques minutes avant de reprendre le fil de sa lecture. Dans un autre, des bruits étranges viennent parasiter la lecture.

Parfois, des mots suédois courants sont également mal prononcés, des narrateurs répètent plusieurs fois les mêmes phrases et sautent même des chapitres. Des erreurs d'autant plus graves que les livres audio sont destinés aux personnes malvoyantes ou ayant des difficultés de lecture, comme la dyslexie.

«Le» remplacé par «sphaghetti»

«Il est vraiment embarrassant qu'une autorité qui met des livres à disposition en utilisant l'argent des contribuables ne se soucie pas davantage de garantir une meilleure qualité de ses produits», interpelle le journaliste. Pour Finn Hellman, les narrateurs ne sont pas les seuls fautifs. Il estime qu'il faudrait un processus d'examen plus strict avant la mise en ligne des livres audio.

La porte-parole de MTM, Eva-Lena Silwerfeldt, s'est excusée pour ces erreurs et a assuré que l'agence s'engageait à revoir en interne ses protocoles de contrôle, qui sont généralement confiés à des sous-traitants externes. «Chaque année, nous ajoutons 3.500 nouveaux titres à Legimus [la bibliothèque de livres audio de MTM, ndlr], ce qui correspond à environ 35.000 heures de lecture, décrit-elle dans un communiqué. Nous travaillons en permanence pour assurer et améliorer la qualité de l'expérience de lecture.»

Les livres audio publiés par MTM qui sont lus à l'aide de la synthèse vocale, c'est-à-dire par une voix informatique, contiennent aussi des imperfections majeures. Dans un manuel, par exemple, le pronom suédois «det», que l'on peut traduire par «le», est automatiquement remplacé par le mot «spaghetti», fait remarquer le radiodiffuseur national suédois SVT dans un rapport. L'erreur a été rectifiée depuis. Le radiodiffuseur a également confirmé que dans d'autres livres, des mots comme «sexe» et «canon» sont prononcés de manière incorrecte, ce qui donne un sens différent aux propos.

Newsletters

La légende à l'origine de la civilisation aztèque

La légende à l'origine de la civilisation aztèque

L'épopée des Mexicas les mena à établir leur ville dans les îles marécageuses au milieu du lac Texcoco, d'où ils bâtirent leur empire.

«Les objets sont les vestiges de l'histoire dans nos vies»

«Les objets sont les vestiges de l'histoire dans nos vies»

Dans «Faire l'histoire», le nouveau magazine d'Arte, le spécialiste du Moyen Âge Patrick Boucheron nous apprend que les objets comptent autant que l'histoire.

Le mythe de Robin des bois a été récupéré par un imaginaire économique libéral

Le mythe de Robin des bois a été récupéré par un imaginaire économique libéral

Bien avant d'être promu au rang de prince des voleurs, Robin était surtout le héros/héraut d'une population soumise aux abus du régime féodal.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters