Tech & internet

Clubhouse et ses échanges audio inspirent les autres réseaux sociaux

Temps de lecture : 2 min

Clubhouse propose des sortes de conférences audio en direct à un nombre restreint d'utilisateurs.

Si vous venez tout juste de comprendre ce qu’était TikTok, vous êtes déjà en retard, maintenant il y a Clubhouse. | Adem Ay via Unsplash
Si vous venez tout juste de comprendre ce qu’était TikTok, vous êtes déjà en retard, maintenant il y a Clubhouse. | Adem Ay via Unsplash

À la naissance du réseau social Clubhouse en mars 2020, un concept simple: pourquoi tweeter du texte quand on pourrait se parler? Résultat, en février 2021, Clubhouse compte 10 millions d’utilisateurs quotidiens.

Comme son nom l'indique, le réseau social fait l’effet d’un club très fermé d’influenceurs, journalistes, startupers et célébrités. Disponible en Europe depuis février 2021, il est, pour le moment, réservé aux utilisateurs d’Apple malgré la promesse de ses créateurs de s'ouvrir bientôt à Android. Pour rejoindre la communauté de Clubhouse, il faut par ailleurs y être invité.

D'après le magazine The Cut, une fois l'application installée, il est proposé aux utilisateurs de rejoindre des «rooms», des pièces virtuelles dans lesquelles des personnes partagent une conversation vocale ou dans lesquelles un ou plusieurs hôtes donnent une sorte de conférence sans aucune vidéo ni image et très peu de texte. Cela ressemble à un podcast mais qui se joue en live sans possibilité de réécoute.

Les animateurs et animatrices de «room» sont souvent des pointures dans leur domaine et proposent d'aborder une thématique particulière à chaque conversation. Comme une petite impression de contre-soirée dans une cuisine à laquelle vous pouvez vous joindre et qu’il ne faut absolument pas quitter sous peine de rater les derniers potins. Sauf que dans ces rooms, vous pouvez croiser Drake, Oprah Winfrey, Elon Musk ou Kevin Hart. Et ces célébrités se sentiraient plus libres de parler puisqu'elles savent que la conversation restera «privée» et non-enregistrée, peut-on lire dans NBC News.

Twitter et Facebook à la charge

L’attrait de ce réseau social lui permet aujourd’hui d’être valorisé à hauteur d'un milliard de dollars (830 millions d'euros) selon les sources du journaliste de NBC, Dylan Byers.

Le son étant justement ce qui pouvait manquer aux réseaux sociaux alimentés par des photos, vidéos et textes, Twitter s'est empressé de rectifier le tir en créant Spaces qui fonctionne sur le même principe que Clubhouse tandis que Facebook est en train de tester un produit similaire. Spotify serait également en phase de test pour proposer des événements podcasts en direct et payants.

Est-ce que les formats de direct sonore –d’aucuns nomment la radio– réussiront à surpasser le marché des podcasts? Difficile de le savoir selon Dylan Byers mais ce qui est sûr c'est que ce type de réseau social a un bel avenir devant lui, en particulier parce qu’il propose «des services inédits: la possibilité de parler publiquement et gratuitement, la possibilité de distribuer gratuitement cette conversation à un réseau d’internautes et la possibilité pour l’audience de répondre avec la permission de l’hôte

Pour le moment, Clubhouse résiste plutôt bien à la concurrence car il n’est pas nécessaire de passer par Facebook, Twitter ou un quelconque réseau social pour devenir membre. Mais il pourrait être difficile de tenir sachant que Twitter possède vingt fois plus d’utilisateurs quotidiens et Facebook 180 fois plus. Les deux réseaux, dont les services clonés d'autres applications ne connaissent pas toujours le succès, espèrent faire la différence.

Il reste à Clubhouse beaucoup de défis à relever pour s'imposer: améliorer son algorithme, sa modération, sa sécurité, etc.

Newsletters

Publier des photos et stocker des mails, une pollution invisible

Publier des photos et stocker des mails, une pollution invisible

Le CO2 total généré au Royaume-Uni uniquement pour des données stockées inutilement équivaut à 112.500 vols allers-retours Londres-Australie.

Internet ne tient qu'à 420 câbles: l'Europe est-elle prête à les protéger?

Internet ne tient qu'à 420 câbles: l'Europe est-elle prête à les protéger?

Les grandes puissances se livrent une bataille sans merci pour le contrôle des autoroutes de l'information sous-marines.

L'algorithme de Twitter amplifie plus les contenus de droite que ceux de gauche

L'algorithme de Twitter amplifie plus les contenus de droite que ceux de gauche

Ce sont les résultats d'une étude interne menée par le réseau social.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio