Économie

Les mails qui accusent Goldman Sachs

Temps de lecture : 2 min

Avis de tempêtes sur Goldman Sachs. Une commission du Sénat américain s'est procuré une série d'e-mails échangés fin 2007 entre les dirigeants de la banque d'affaires qui se félicitaient des sommes qu'ils engrangeaient en spéculant contre le marché immobilier. Selon le New York Times, ces courriels semblent contredire certaines déclarations de la banque estimant que la société avait perdu de l'argent dans ses investissements sur les crédits hypothécaires à risque (subprimes). La publication de ces e-mails intervient à quelques jours d'une audition parlementaire de certains membres de la banque, dont son directeur général sur l'origine de la crise financière, et après le dépôt d'une plainte pour fraude par l'autorité des marchés financiers américaines (SEC).

Ces courriels pourraient aussi peser sur le débat au Congrès sur la réforme financière. Selon la SEC, le gendarme de la bourse américaine, Goldman Sachs a trompé des investisseurs lors de la commercialisation d'un produit financier complexe lié à des crédits immobiliers de type «subprime».

Selon le Washington Post, la banque est bien décidé à se défendre de ces accusations. Selon un document interne qui liste la défense à mettre en place en vue de l'audition de mardi, «Goldman était déboussolée, comme beaucoup d'autres établissements financiers, sur le niveau de l'effondrement du marché». Les patrons de Goldman Sachs, rapporte le Post, estimaient même ne pas croire que le marché immobilier allaient entrer dans une période de récession prolongée. Un d'entre eux jugeant même que la banque était trop pessimiste.


Newsletters

Parler d'argent dans le couple ne doit plus être un tue-l'amour

Parler d'argent dans le couple ne doit plus être un tue-l'amour

D'autant plus lorsque les partenaires sont loin d'avoir les mêmes pouvoirs d'achat.

Aux États-Unis, l'aviation civile s'inquiète du déploiement de la 5G

Aux États-Unis, l'aviation civile s'inquiète du déploiement de la 5G

Elle craint que la bande C n'interfère avec certains outils de sécurité des avions.

Faut-il plus taxer les successions pour réduire les inégalités?

Faut-il plus taxer les successions pour réduire les inégalités?

Face à la remontée des inégalités, beaucoup d'économistes suggèrent d'augmenter les droits de succession ou, à tout le moins, de mieux les cibler sur les plus grosses fortunes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio