Monde

Les New-Yorkais n'auront pas à descendre leurs poubelles

Temps de lecture : 2 min

Les New-Yorkais ont évité de peu une grève qui les aurait obligés à sortir les poubelles et à trier leur courrier eux-mêmes: celle des gardiens d'immeubles. Le syndicat des employés de service, qui représente 30.000 employés, est parvenu à un accord d'une durée de quatre ans avec les propriétaires d'immeubles, après avoir menacé d'entreprendre sa première grève depuis 1991.

Le nouvel accord prévoit une augmentation des salaires d'environ 3% par an. «Nous nous sommes durement battus et avons obtenu des augmentations de salaires dans une situation économique très difficile», s'est félicité un porte-parole du syndicat.

«La nouvelle va éviter à environ un million de New-Yorkais habitant dans des immeubles représentés par le syndicat de sortir leurs poubelles, d'aller déposer eux-mêmes leur pressing et de déposer eux-mêmes leur courrier dans la boîte aux lettres, écrit Business Week. Une véritable crise a été évitée, dans une ville où certains paient des gens pour faire la queue au cinéma pour eux ou pour promener leur chien.»

[Lire l'article sur businessweek.com]

Photo: Your Cab, New York City, Tony the Misfit, via Flickr CC License by

Slate.fr

Newsletters

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

La tension est montée d’un cran entre Ankara et Paris, à l’ombre du déploiement de forces spéciales françaises dans le Rojava et de l’appui diplomatique peu équivoque au projet d’autonomie territoriale kurde en Syrie.

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Vingt-cinq textes vieux de plusieurs siècles ont été transportés depuis le Mali, après avoir été cachés durant l'occupation djihadiste de Tombouctou, entre 2012 et 2013.

En Ouganda, une pénurie de médicaments met en danger les personnes séropositives (mais pas seulement)

En Ouganda, une pénurie de médicaments met en danger les personnes séropositives (mais pas seulement)

Depuis le début de l'année, le pays n'est plus approvisionné en Septrin, un traitement antirétroviral administré notamment aux personnes atteintes du Sida.

Newsletters