Monde

Corée du Nord: enfin une photo du probable dauphin

Temps de lecture : 2 min

Difficile de trouver des informations fiables sur la Corée du Nord. La plupart proviennent de rumeurs ou de suppositions. Le dictateur Kim Jong-il est régulièrement présenté comme mourant, avant de réapparaître sur les écrans de télévision. Sa succession est tout aussi mystérieuse.

Depuis une déclaration d'un député sud-coréen en juin 2009, il semblerait que son troisième fils, Kim Jong-un, soit destiné à prendre la tête de l'Etat communiste. Mais les informations sur le dauphin se comptent sur les doigts de la main: son année de naissance est incertaine et la seule photo connue de lui a été prise quand il était adolescent.

La parution dans le journal japonais Mainichi Shimbun d'une photographie de Kin Jong-un (à gauche ci-dessous) est donc une première... vite démentie par le Korea Times.

Pour le site de Foreign Policy, la raison de cette bataille est avant tout la lutte entre les agences de presse japonaises et sud-coréennes sur les scoops concernant la Corée du Nord.

[Lire l'article sur le Foreign Policy]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de une: Drapeau nord-coréen réalisé par des enfants tenant des pancartes, giladr via Flickr CC License by

Newsletters

«Le Liban c'est la famille de la France»

«Le Liban c'est la famille de la France»

Pour témoigner de son soutien, Emmanuel Macron s'est rendu à la capitale à la suite de l'explosion dramatique qui l'a secouée. Il en faudra certainement davantage au peuple libanais pour se relever.

Les États-Unis connaîtront-ils le destin de la république de Weimar?

Les États-Unis connaîtront-ils le destin de la république de Weimar?

Identification d'un ennemi extérieur, repli identitaire, patriotisme émotionnel... sont souvent à l'origine du déclenchement d'une guerre.

La Maison-Blanche poursuivie pour n'avoir pas traduit en langue des signes les allocutions sur le Covid-19

La Maison-Blanche poursuivie pour n'avoir pas traduit en langue des signes les allocutions sur le Covid-19

Ce manquement viole le premier amendement et aurait pu mettre en danger des personnes sourdes et malentendantes.

Newsletters