Monde

Le spectre de la ségrégation dans les écoles américaines

Temps de lecture : 2 min

Cela fait plus de cinquante ans que la justice américaine a déclaré la ségrégation raciale à l'école illégale, mais une forme plus subtile de ségrégation se répand dans les écoles publiques du pays. Un phénomène qui n'a pas échappé à l'administration Obama, qui a décidé de l'enrayer, rapporte le Washington Post.

La semaine dernière, un juge fédéral a estimé qu'un secteur scolaire rural du Mississippi a mené un retour silencieux à la ségrégation en créant des écoles «racialement identifiables» dans le district de Walthall County. Des deux lycées du district, l'un, Tylertown, est composé à 75% d'élèves noirs tandis que les deux tiers de l'autre, Salem, sont des blancs. Il n'y a aucune structure légale derrière les dynamiques raciales de ces deux lycées, mais le juge a estimé qu'en laissant des étudiants être transférés pour des raisons ambiguës (beaucoup de parents ont ainsi affirmé que leur enfant serait «plus à l'aise» à Salem), le système est en violation d'une loi fédérale de 1970 contre la ségrégation.

Au total, plusieurs centaines d'élèves blancs ont été transférés ces dernières années de Tylertown vers Salem, rapporte le New York Times.

«Même si l'affaire est unique par plusieurs aspects, elle reflète une tendance plus large d'isolation raciale qui se développe depuis plusieurs années dans les écoles américaines et qui va à l'encontre de nombreuses années d'efforts d'intégration académique de la part du mouvement pour les droits civiques», écrit le Washington Post.

A l'échelle nationale, des études montrent qu'il y a plus de ségrégation raciale dans les écoles américaines depuis que le gouvernement a assoupli l'application des lois concernant les droits civiques dans les années 80. Les avocats du département de la Justice enquêtent actuellement sur l'effet de cette tendance sur les élèves issus des minorités, et ce que cela signifie pour l'éducation nationale publique américaine.

Dans son jugement, le juge a ordonné que deux lycéens qui ont été transférés à Salem soient renvoyés à Tylertown l'année dernière.

[Lire l'article dans le Washington Post]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Little Rock Nine, Steve Snodgrass, via Flickr CC License by

Newsletters

La récession est-elle si grave?

La récession est-elle si grave?

Alors que les perspectives économiques n'ont jamais paru aussi sombres, une part des économistes restent optimistes.

La jeunesse thaïlandaise brave la loi et ose critiquer son roi

La jeunesse thaïlandaise brave la loi et ose critiquer son roi

Des manifestations étudiantes remettant en question la monarchie agitent le pays d'Asie du Sud-Est depuis plusieurs semaines.

«Pourquoi doit-on deviner qui veut nous tuer à chaque fois?»

«Pourquoi doit-on deviner qui veut nous tuer à chaque fois?»

Le jour où le port de Beyrouth a été soufflé, raconté par les habitants de la capitale du Liban. Témoignage d'Anthony Semaan, 34 ans, libanais, quartier de Gemmayzeh.

Newsletters