Les parodies d'Hitler dans La Chute retirées du web

C'était devenu une des blagues les plus pratiquées du web. Une scène mémorable de colère d'Hitler face à ses généraux dans le film La Chute était détournée par les internautes avec des sous-titres différents. Mais c'en est fini: le producteur allemand Costantin Film a demandé le retrait de ces parodies sur les sites vidéos.

Sur YouTube, de nombreuses vidéos affichent désormais le message traditionnel lors du retrait d'une vidéo: «Cette vidéo inclut du contenu de Constantin Film, qui l'a bloqué pour des raisons de droits d'auteur». Mais de nombreuses autres vidéos restent encore disponibles, tant la séquence a été reprise aux quatre coins du web.

Cette scène de La Chute avait donné lieu à des parodies sur de très nombreux sujets d'actu, comme par exemple lors de la sortie du très contesté site de Ségolène Royal.

Le site Numérama, défenseur des libertés numériques, dénonce le choix du producteur:

C'est une décision stupide de la part de Constantin Film, qui non seulement perd une publicité permanente que doit jalouser un grand nombre d'autres producteurs, mais qui en plus ruine son image auprès des internautes. Mais c'est surtout une illustration de ce que permet aujourd'hui le droit d'auteur, et son utilisation abusive. D'un simple clic, un producteur peut ruiner aujourd'hui des années de culture alternative simplement parce qu'elle s'est basée sur sa propre production pour en tirer des oeuvres originales.

La décision paraît d'autant plus surprenante qu'Olivier Hirschbiegel, le réalisateur du film, s'était réjouit du succès viral de cette séquence: «Très souvent, les répliques sont si drôles que je rigole tout seul face à cette séquence que j'ai moi-même mise en scène! Vous ne pouvez pas avoir de meilleur compliment en tant que réalisateur.», déclarait-il au New York Mag.

Cette séquence de La Chute était considérée comme un des principaux «mèmes» de la culture web. Dans le jargon d'Internet, ce sont des éléments culturels récurrents recyclés et/ou parodiés à de nombreuses reprises par les internautes. Outre cette colère d'Hitler, les «mèmes» les plus célèbres sont les lolcats, le rickrolling, Pedobear ou en France, les «Vie de merde».

[Lire l'article de Numerama]

 

Partager cet article