Santé / Culture

Des cours de chant pour réapprendre à respirer après le Covid

Temps de lecture : 2 min

L'English National Opera a mis en place un programme de six semaines pour soigner des malades ayant contracté le virus.

L'English National Opera souhaite accueillir jusqu'à 1.000 personnes dans la prochaine phase du programme. | Oleg Ivanov via Unsplash
L'English National Opera souhaite accueillir jusqu'à 1.000 personnes dans la prochaine phase du programme. | Oleg Ivanov via Unsplash

Se remettre des séquelles du Covid-19 par le chant. Alors que le nombre de contaminations ne cesse d'augmenter dans le monde, tout comme les formes graves de la maladie, l'English National Opera de Londres propose des cours de chant personnalisés pour aider les patients lors de leur convalescence.

Dans ce programme de six semaines, baptisé ENO Breathe et développé avec l'Imperial College NHS Trust, l'un des plus grands hôpitaux publics d'Angleterre, les malades travaillent leur posture, réalisent des exercices de respiration, font fonctionner les muscles de leur visage et apprennent à échauffer leur voix.

Les séances sont dispensées via Zoom par des pros du chant qui, habituellement, forment les chanteurs et les chanteuses de la Royal Academy of Music ou du Garsington Opera. L'objectif est d'encourager les patients à utiliser au mieux leur capacité pulmonaire, endommagée par la maladie dans certains cas, mais aussi à gérer leur anxiété.

«Le souffle est la base de l'opéra»

L'idée de ce programme qui a débuté en septembre 2020 a émergé l'été précédent, en même temps que l'apparition de cas de Covid long, c'est-à-dire des malades souffrant d'effets du virus à long terme tels que des douleurs thoraciques, de la fatigue et un essoufflement. «Le souffle est la base de l'opéra, c'est notre expertise», confie au New York Times Jenny Mollica, une responsable de l'English National Opera. «Je me suis dit: “Peut-être que l'ENO a quelque chose à offrir”.»

Cameron, 56 ans, suit ces cours de chant prescrits par les médecins dans le cadre de son processus de guérison. Contaminé en mars 2020, il a développé une forme aiguë du virus, qui a entraîné l'apparition de caillots sanguins et de problèmes respiratoires. «Le programme m'aide vraiment physiquement, et mentalement en matière d'anxiété», affirme Cameron, en ajoutant que grâce aux séances de chant, il a appris à respirer.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Aujourd'hui, le programme est étendu à d'autres cliniques post-Covid d'Angleterre et la compagnie d'opéra souhaite accueillir jusqu'à 1.000 personnes. Une étude randomisée sur les effets de cette thérapie par le chant est également en préparation.

Newsletters

Les aides financières ont fait baisser le taux de suicide en 2020

Les aides financières ont fait baisser le taux de suicide en 2020

Parce que l'argent distribué par les gouvernements pendant la pandémie de Covid-19 a empêché certains de se donner la mort, la réduction de la pauvreté devrait faire partie des moyens de prévention du suicide.

«Il y a une véritable désillusion du métier»: les sages-femmes au bord de la rupture

«Il y a une véritable désillusion du métier»: les sages-femmes au bord de la rupture

Malgré l'annonce par le gouvernement d'une revalorisation salariale, la gronde des maïeuticiennes ne finit pas. Au cœur de leurs revendications, le manque d'effectifs qui ne leur permet plus d'exercer leur travail correctement. 

Fumer un joint pour s'endormir n'est pas une si bonne idée

Fumer un joint pour s'endormir n'est pas une si bonne idée

Une étude a établi un lien entre consommation de cannabis et troubles du sommeil.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio