Société

Avoir un crush au travail, c'est bon pour votre productivité

Temps de lecture : 2 min

Votre bonheur en sera lui aussi décuplé.

Les hormones liées au désir et à l'amour ne seraient en fait pas étrangères à cette hausse de productivité. | You X Ventures via Unsplash
Les hormones liées au désir et à l'amour ne seraient en fait pas étrangères à cette hausse de productivité. | You X Ventures via Unsplash

Les idylles au travail n'ont rien de nouveau. Elles sont même souvent pointées du doigt, décriées comme étant propices aux conflits, aux drames et, surtout, aux emmerdes. Pourtant, avoir un crush avec un ou une collègue de bureau pourrait aussi avoir des effets positifs, notamment sur votre bonheur et votre productivité.

«Les gens deviennent en fait beaucoup plus investis dans leur travail», explique au média Quartz Alex Alonso, directeur des connaissances au Society for Human Resource Management (SHRM), une importante association américaine de professionnels de la gestion des ressources humaines.

Alex Alonso s'appuie notamment sur une étude publiée dans l'International Journal of Psychological Studies, qui regroupe de nombreux témoignages de romances sur le lieu de travail. Parmi ces retours d'expérience, beaucoup insistaient sur le fait que l'euphorie provoquée par l'idylle les avait poussés à travailler davantage. Le flirt agissait en fait comme une «secousse d'inspiration», une source de motivation professionnelle. Mieux encore, les amoureux·ses se rendaient désormais avec plaisir à leur bureau.

Comment expliquer qu'une amourette provoque un tel engagement soudain dans le travail? Les hormones liées au désir et à l'amour ne seraient en fait pas étrangères à cette hausse de productivité, précise Capital. La testostérone nous donne en effet l'énergie nécessaire pour nous mettre en action, la lulibérine nous pousse à rechercher le contact avec notre entourage, l’ocytocine permet de renforcer les liens tandis que la dopamine nous pousse à relever des défis. Un cocktail gagnant en entreprise.

Le Covid-19 n'y changera rien

On l'a dit, flirter en entreprise est monnaie courante. Le milieu professionnel peut se révéler aphrodisiaque, d'autant que l'on y côtoie des personnes avec qui l'on partage des préoccupations, le langage et aussi beaucoup de temps. Le Covid-19 a-t-il rebattu les cartes? Non, bien au contraire.

L'on aurait en effet pu penser qu'avec la mise en place généralisée du télétravail et la diminution des contacts physiques à cause du Covid-19 les relations amoureuses en entreprise diminueraient. Il n'en serait rien, selon une enquête du SHRM réalisée début 2021 sur 1.000 employé·es américain·es.

Les résultats de l'enquête montrent que, par rapport à 2019, le pourcentage de romances dans les entreprises américaines a augmenté de 7% en 2020, malgré la pandémie et le télétravail.

Pour Alex Alonso, du SHRM, l'explication à ce phénomène est toute trouvée: d'un côté, les outils de discussion en ligne, comme zoom, ont réduit les frontières entre vie professionnelle et personnelle, de l'autre, la solitude et la baisse de moral dus à la situation sanitaire et au travail à distance poussent les personnes à se consoler auprès de leurs collègues, avec qui ils ou elles partagent des difficultés communes.

Newsletters

Allez les bleu·e·s

Allez les bleu·e·s

Guerre et paix

Guerre et paix

Rester ami avec son ex n'est pas si bizarre

Rester ami avec son ex n'est pas si bizarre

Certains couples décident, une fois l'amour envolé, de prolonger leur relation sous une forme amicale. Cela n'est pas toujours bien perçu.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio