Life

Les pirates chinois ont pénétré le joyau de Google

Slate.fr, mis à jour le 20.04.2010 à 10 h 36

L'attaque informatique chinoise contre Google en décembre dernier avait fait les gros titres des journaux car la firme de Mountain View avait décidé dans la foulée d'arrêter de censurer les résultats de sa version chinoise et de faire renvoyer google.cn vers la page de Hong-Kong non censurée.

Le New York Times révèle lundi 19 avril que cette attaque était plus importante que prévue: elle a touché le très secret programme Gaïa, «un des joyaux de la couronne», qui permet aux utilisateurs de se connecter avec un seul mot de passe pour accéder aux divers services de Google.

Les pirates auraient pris le contrôle de l'ordinateur d'un employé chinois du moteur de recherche en le piégant via MSN. D'après le New York Times, les hackers n'ont apparemment pas récupéré de mots de passe d'utilisateurs, la sécurité de Gaïa ayant été immédiatement renforcée par les ingénieurs de Google.

Des spécialistes de la sécurité informatique craignent néanmoins que les pirates aient pu installer un «cheval de Troie» dans le saint des saints de Google qui permettrait de réaliser des opérations clandestines futures, même si l'opération paraît «remarquablement difficile» à mener.

[Lire l'article du New York Times]

Photo: Robert Galbraith / Reuters

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte