Sciences

Avec de l'entraînement, les cochons sont capables d'utiliser un joystick

Temps de lecture : 2 min

Une étude américaine a montré que ces animaux parviennent même à participer à un jeu vidéo.

Deux cochons dans un enclos. | Marek Piwnicki via Unsplash
Deux cochons dans un enclos. | Marek Piwnicki via Unsplash

Les gamers n'ont qu'à bien se tenir. Des chercheurs américains affirment avoir appris à des cochons à utiliser un joystick et à déplacer le curseur d'un ordinateur, rapporte un article du Guardian.

D'après l'étude réalisée sur quatre porcs et publiée dans la revue académique Frontiers in Psychology, les mammifères ont d'abord été entraînés à bouger la manette avec leur museau tout en regardant un écran d'ordinateur. Les chercheurs leur ont ensuite présenté un jeu vidéo aux airs d'Angry birds et les cochons devaient utiliser le joystick pour déplacer le curseur jusqu'à ce qu'il détruise l'une des quatre structures ressemblant à des murs. À chaque collision, le jeu émettait un son et l'animal recevait une friandise.

«Il est possible que les porcs soient capables d'apprendre, de comprendre et de réagir à davantage de choses que ce que nous avions envisagé auparavant», déclare le professeur Candace Croney de l'université Purdue, co-auteur de la recherche. De précédentes études ont d'ailleurs montré que les porcs pouvaient également résoudre des énigmes à choix multiples et exécuter des commandes comme «assis», rappelle le quotidien britannique.

Les cochons défient les probabilités

L'équipe de chercheurs a analysé les cinquante derniers essais effectués par chaque cochon afin de déterminer à quelle fréquence les animaux étaient plus à même d'atteindre une cible du premier coup et dans quels scénarios. Résultat: deux des cobayes, âgés de trois mois, ont fait mieux que les probabilités de réussite attendues. Ils ont touché du premier coup une des deux cibles dans 78 et 70% des cas, contrairement aux 50% attendus, et 48 et 42% lorsqu'il n'y avait qu'une cible pour une probabilité de 25%.

«Le fait que les porcs aient atteint ce niveau de réussite pour une tâche qui était nettement en dehors de leur cadre de référence normal est en soi remarquable et témoigne de leur flexibilité comportementale et cognitive», écrivent les chercheurs, avant d'ajouter que les encouragements du dresseur étaient aussi importants, voire plus, que les friandises pour inciter les animaux à continuer.

Selon le Dr Emily Bethell, maîtresse de conférences en cognition sociale, comportement et bien-être des primates à l'université John Moores de Liverpool, qui n'a pas participé aux travaux, cette étude prouve une nouvelle fois que «les porcs sont intelligents».

Newsletters

Méfions-nous des tests de personnalité

Méfions-nous des tests de personnalité

Cet article a été écrit par un ISFJ.

Les grenouilles femelles peuvent couper le son des mâles qui ne les intéressent pas

Les grenouilles femelles peuvent couper le son des mâles qui ne les intéressent pas

Avouez que ça fait envie.

Des gouttes pour les yeux pourraient soigner la presbytie

Des gouttes pour les yeux pourraient soigner la presbytie

Ce nouveau traitement, développé par un laboratoire pharmaceutique américain, n'a pas encore reçu d'autorisation de mise sur le marché.

Newsletters