Monde

Eyjaf... Vous pouvez répéter?

Temps de lecture : 2 min

Le glacier Eyjafjallajökull et son volcan Eyjafjöll qui clouent au sol la majeure partie des avions européens font la une de l'actualité depuis jeudi. Mais cinq jours plus tard, la prononciation de ces quelques lettres reste un véritable casse-tête.

Beaucoup de journalistes télé ou radio évitent ainsi la difficulté avec des paraphases type «le volcan islandais», «le volcan au nom imprononçable».

Les plus courageux se lancent, sans doute après plusieures heures d'entraînement. Le journaliste de France 2 semble s'être tellement entraîné qu'il réussit à caser le nom du volcan cinq fois en deux minutes.

Pour les Islandais en tout cas, la médiatisation du volcan est l'occasion de se moquer gentillement des journalistes étrangers. Gnarr se moque ainsi de la télévision anglo-saxonne :

Contacté par nos camarades de Slate.com, un membre de l'ambassade d'Islande à Washington vous le fait, en VO:

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de une: REUTERS/Jon Gustafsson

Newsletters

Aux États-Unis, une redéfinition radicale du mot «racisme»

Aux États-Unis, une redéfinition radicale du mot «racisme»

Le terme n'est plus uniquement utilisé pour décrire des préjugés ou des discriminations, mais pour évoquer un système de domination blanche qui aurait infecté la société entière.

En Argentine, le footing devient un acte politique

En Argentine, le footing devient un acte politique

Dans le contexte de confinement sans fin que traverse Buenos Aires, l'adepte de la course à pied est peut-être devenu·e un·e opposant·e à la politique du gouvernement central.

C'est le son de la police: le bruit aussi peut être une arme

C'est le son de la police: le bruit aussi peut être une arme

Aux États-Unis, l'usage des armes sonores employées contre les manifestant·es s'est largement répandu ces derniers mois, dans le contexte des rassemblements pour George Floyd.

Newsletters