Société / Économie

Le Covid-19 a créé de nouveaux travailleurs de nuit

Temps de lecture : 2 min

Le télétravail et le couvre-feu peuvent constituer une aubaine pour les couche-tard.

Une femme travaillant sur son ordinateur le soir. | Kirill Gurin via Unsplash
Une femme travaillant sur son ordinateur le soir. | Kirill Gurin via Unsplash

Difficile de s'acclimater aux horaires de bureau traditionnels quand on est une personne plus productive à 22h ou 3h du matin. Pour ces oiseaux de nuit, les confinements et le télétravail en cette période de crise sanitaire ont donc été un soulagement, selon le quotidien américain The Wall Street Journal.

Horaires plus flexibles, séparation bureau/maison quasi-inexistante, impossibilité de sortir à cause du couvre-feu... Le Covid-19 a créé une nouvelle façon de travailler et surtout de nouveaux travailleurs de nuit. Pour Lise Facer-Childs, chercheuse sur le sommeil à l'université Monash de Melbourne, en Australie, les mesures de restrictions ont entraîné «une expérience réelle étonnante à observer».

«En général, ce que nous avons constaté, c'est que lorsque les gens bénéficient d'une plus grande souplesse, ils modifient leurs horaires un peu plus tard», explique-t-elle au WSJ.

Le travail nocturne permet par exemple de développer de nouveaux projets ou passions. C'est également une bonne alternative pour les parents, qui peuvent ainsi s'occuper des enfants tout en maintenant une activité professionnelle, à l'ère des cours à domicile et de la fermeture récurrente des crèches. «J'ai eu une fille juste avant le début de la pandémie et mes tendances à travailler de nuit ont été utiles pour soulager la personne qui partage ma vie», confie au journal un animateur de casino originaire de Géorgie.

Bien organiser son emploi du temps

Vivre la nuit n'est pas qu'une question de choix ou de préférence. Chaque individu est naturellement prédisposé à être plus éveillé à tel ou tel moment de la journée. Cela s'appelle un chronotype, une manifestation du rythme circadien du corps. Une étude réalisée en 2020, sur 8.395 Chinois a d'ailleurs révélé qu'environ 17% d'entre eux présentaient des chronotypes du soir et 11% des chronotypes du matin, rapporte le WSJ. D'autres études menées aux États-Unis, en République tchèque ou en Arabie saoudite ont également montré que les personnes sont majoritairement plus du soir que du matin.

Pour les noctambules, le plus important est de trouver l'équilibre entre leurs horaires de travail tardifs et ceux de leur patron et collègues. «La transparence est essentielle pour les travailleurs de nuit, où qu'ils se trouvent», affirme Andrea Valeria, spécialiste des carrières pour les travailleurs à distance, basée à Mexico. «Vous devez être très ouvert sur vos heures de travail dès le début.»

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Pour éviter les journées à rallonge, il est également nécessaire de bien aménager son emploi du temps, se fixer des limites, programmer ses mails ou encore s'autoriser des pauses dans la journée.

Newsletters

Après le «Envoyé spécial» sur Nicolas Hulot, l'insupportable accusation de «tribunal médiatique»

Après le «Envoyé spécial» sur Nicolas Hulot, l'insupportable accusation de «tribunal médiatique»

Si on veut lutter contre ces violences, il faut bien les désigner sur la place publique.

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Ça va être difficile, mais c'est pour votre bien.

La majorité des violences faites aux femmes ont lieu au sein des foyers

La majorité des violences faites aux femmes ont lieu au sein des foyers

Si les violences faites aux femmes sont multiples, elles restent le plus souvent peu visibles voire banalisées et se concentrent majoritairement dans les espaces privés.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio