Monde

À Dubaï, le tourisme explose et les cas de Covid aussi

Temps de lecture : 2 min

La ville compte plus de 290.000 cas de contamination, dont 80.000 nouveaux seulement en janvier.

L'hôtel Atlantis, à Dubaï. | travelsourced via Pixabay
L'hôtel Atlantis, à Dubaï. | travelsourced via Pixabay

C'est l'une des seules destinations du monde ouvertes au tourisme. Depuis les fêtes de fin d'année, des centaines d'étrangers, principalement des Européens, fuient la météo hivernale et les mesures de restrictions sanitaires pour quelques jours de vie normale à Dubaï. Et pour cause, dans cette ville des Émirats arabes unis, les restaurants sont ouverts, tout comme les centres commerciaux, les plages et les cinémas.

«Nous abordons les choses de manière très mesurée, mais notre philosophie est de travailler à travers cette pandémie», a déclaré à CNN Helal Saeed Al Marri, directeur général du département de marketing du tourisme et du commerce de Dubaï.

Si la destination était jusque-là épargnée par le virus, le nombre de cas ne cesse d'augmenter: il a presque quadruplé depuis novembre, selon la chaîne de télévision américaine. En janvier, 80.000 nouveaux cas de Covid-19 ont été recensés, avec plus de 4.000 cas par jour, contre 950 lors de la première vague.

Les expatriés également responsables

Les touristes ne seraient pas les seuls responsables de ce pic de contaminations, selon CNN. Il pourrait également s'expliquer par le retour d'expatriés, qui représentent environ 85% de la population de Dubaï, dans leur pays d'origine pour les fêtes de fin d'année, ainsi que par les réunions locales durant cette période.

«La flambée de cas était une conséquence inévitable du mouvement des résidents», explique Célia Antony, médecin aux Aster Clinics de Sharjah, à CNN. Ahmed Mohamed Abdelhameed, spécialiste en médecine interne à l'hôpital Medcare, est du même avis. Il affirme que le pic aurait été le même avec ou sans touristes.

Si la ville est bien décidée à maintenir son activité, elle a tout de même pris de nouvelles mesures pour tenter de stopper la propagation du virus. Depuis le 2 février, les hôtels, centres commerciaux et clubs de plage sont limités à 70% de leur capacité et les cinémas à 50%. Les bars et les pubs ont été temporairement fermés.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Dubaï, dont l'économie dépend du tourisme, mise également sur la vaccination. Les Émirats arabes unis ont l'un des taux de vaccination le plus élevés au monde: plus de quatre millions de doses ont déjà été administrées à la population de dix millions d'habitants.

Newsletters

Préserver le patrimoine culinaire ukrainien, un acte de résistance

Préserver le patrimoine culinaire ukrainien, un acte de résistance

C'est ce qu'a entrepris Olga Koutseridi, originaire de Marioupol, en archivant le plus grand nombre de recettes possible.

Durant la guerre des Malouines, le rock argentin a-t-il soutenu la dictature malgré lui?

Durant la guerre des Malouines, le rock argentin a-t-il soutenu la dictature malgré lui?

L'affrontement qui a opposé l'Argentine au Royaume-Uni d'avril à juin 1982 a eu des conséquences indirectes sur le milieu du «rock nacional».

Avec la guerre en Ukraine, la fin des illusions qui berçaient l'Occident

Avec la guerre en Ukraine, la fin des illusions qui berçaient l'Occident

[TRIBUNE] L'invasion décidée par Vladimir Poutine a mis fin aux certitudes d'un continent persuadé d'avoir aboli la guerre. Reste à en tirer les bonnes leçons.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio