Société / Économie

Une ferme survit à la crise en organisant des Zoom avec ses chèvres

Temps de lecture : 2 min

Visiblement un juteux marché non-exploré.

C'est vrai que c'est mignon. | Kaleb Tapp via Unsplash
C'est vrai que c'est mignon. | Kaleb Tapp via Unsplash

Habituellement, la ferme de Dot McCarthy, une fermière anglaise du Lancashire, accueille l’été des mariages et des voyages éducatifs. Son exploitation a donc été prise de court en avril dernier lorsque des mesures de confinement ont été imposées en Angleterre.

Avec tout le pays cloitré, le confinement a mis un net coup d’arrêt à ses revenus complémentaires. Pour plaisanter, la fermière a donc proposé sur le site de sa ferme une activité inédite: des appels en visio-conférence avec ses chèvres.

«C’était une idée comme ça, je sais que les gens aiment les chèvres et ce sont des animaux naturellement curieux, donc ils fixent la caméra et font les beaux», explique-t-elle au Manchester Evening News. Dès le lendemain, McCarthy est la première surprise de se rendre compte que sa boite mail a été inondée de 200 messages enthousiastes.

57.000 euros récoltés

Pour 5 pounds (5,70 euros) il est donc possible de passer cinq minutes avec la chèvre de son choix, sélectionnée parmi l'une des sept de la ferme. Pour le double, la chèvre peut manger devant la caméra une «note comestible» où aura été noté le message désiré.

Rapidement, la presse locale (et maintenant internationale) s’est emparée du sujet et les Zoom champêtres ont enregistré un succès croissant. Surement dopées par un cruel manque de plein air tout autour du monde, les demandes affluent non seulement d’Angleterre mais aussi de Russie, de Chine, d’Australie et de Nouvelle-Zélande. Certains reviennent même toutes les semaines.

Depuis avril dernier, McCarthy assure que sa ferme a ainsi pu réunir plus de 50.000 livres sterling (57.000 euros), ce qui, en plus d’utiliser pour l’agriculture la grange qui sert habituellement pour les mariages, lui a permis de conserver tout les emplois de son exploitation.

Newsletters

Les personnes non vaccinées contre le Covid se comportent-elles comme des enfants gâtés?

Les personnes non vaccinées contre le Covid se comportent-elles comme des enfants gâtés?

N'est-ce pas céder à une certaine facilité que de comparer les réfractaires à la vaccination à des gamins qui refuseraient leur assiette de brocolis alors que des enfants de leur âge meurent de faim dans d'autres pays ou d'autres familles?

Scénario d'une catastrophe annoncée

Scénario d'une catastrophe annoncée

Un jour de mars. Le barrage de Vouglans dans le Jura est menacé par des pluies diluviennes. Et si, comme beaucoup d'experts le craignent depuis longtemps, ce barrage sur l'Ain cédait et qu'une vague déferlait sur la centrale de Bugey? Laurine,...

Reconversion professionnelle: du rêve à la désillusion

Reconversion professionnelle: du rêve à la désillusion

En France, un actif sur cinq a songé à quitter son emploi durant la crise sanitaire. De l'idée au passage à l'acte, encore faut-il anticiper pour éviter quelques déconvenues. 

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio