Médias / Monde

Le Royaume-Uni expulse des journalistes chinois accusés d'espionnage

Temps de lecture : 2 min

Les espions présumés ont été expulsés en toute discrétion l'an dernier.

Le Royaume-Uni souhaite adopter une posture plus offensive envers la Chine. | Macau photo agency via Unsplash
Le Royaume-Uni souhaite adopter une posture plus offensive envers la Chine. | Macau photo agency via Unsplash

Trois ressortissants chinois travaillant en temps que journaliste en Angleterre ont été expulsés du pays l'année dernière, révèle le Daily Telegraph. Le MI5 (les renseignements intérieurs britanniques) aurait découvert que ces trois individus étaient en réalité employés par le ministère de la Sécurité de l'État (MSS) chinois. L'information a été confirmée au Guardian par des sources internes.

Menée très discrètement par les services secrets anglais, l'affaire est pour l'instant assez imprécise. Alors que les trois accusés ont été expulsés l'an dernier, l'information n'est rendue publique que maintenant, et on ne sait pas pour quel organe de presse ces trois personnes travaillaient (ou prétendaient travailler).

Tensions et diplomatie

Cette information est rendue publique au moment où le Royaume-Uni sévit à l'encontre de la Chine. La chaîne chinoise CGTN a récemment perdu sa licence de diffusion au Royaume-Uni. Ofcom, le régulateur audiovisuel britannique, a en effet estimé que la société Star China Media Limited, à qui avait été accordée cette licence, ne disposait pas du contrôle éditorial de la chaîne, ce qui est illégal. Selon Ofcom, c'est le Parti communiste chinois (PCC) qui décidait en réalité de ce que la chaîne diffusait ou non.

Utiliser un statut de journaliste comme couverture n'est pas une première. En septembre 2020, il avait été révélé qu'un homme d'affaires ancien du MI6 (renseignements extérieurs) était soupçonné d'avoir vendu des informations à deux espions chinois se faisant passer pour des journalistes basés à Bruxelles.

Alors que les tensions entre la Chine et le Royaume-Uni escaladent, le MI5 est pressé d'accentuer ses efforts en direction de la République populaire, sans toutefois provoquer d'incidents diplomatiques.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

De nombreux membres du parti conservateur veulent que le pays adopte une ligne plus offensive envers la Chine. D'après le Guardian, le gouvernement voudrait au printemps actualiser la loi anti-espionnage, qui date de 1911 et a été révisée pour la dernière fois en 1989.

Newsletters

La maison des Télétubbies détruite à cause de fans trop intrusifs

La maison des Télétubbies détruite à cause de fans trop intrusifs

La propriétaire du lieu a volontairement inondé le terrain.

Ne jamais s'habituer à ce qui se passe en Ukraine

Ne jamais s'habituer à ce qui se passe en Ukraine

[BLOG You Will Never Hate Alone] La plus grande victoire de la barbarie est toujours le silence qui l'accompagne.

À quoi ressemble le monde vu par la presse chinoise?

À quoi ressemble le monde vu par la presse chinoise?

En Chine, le contrôle rigoureux de l'information redessine un monde qui suit la ligne politique de Xi Jinping. Que l'actualité soit nationale ou internationale, elle s'insère toujours très bien dans la ligne du Parti communiste chinois.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio