Life

Réchauffement: un célèbre statisticien dénonce des statistiques «exagérées»

Slate.fr, mis à jour le 19.04.2010 à 10 h 09

Une des preuves les plus fréquemment avancée du réchauffement climatique, le célèbre graphique montrant l'élévation soudaine des températures sur la planète, est jugé contestable et «exagéré» par le plus grand statisticien anglais. Depuis des années les climato-sceptiques mettaient en cause ce graphique.  Il a été notamment utilisé par le Giec, l'ONU et même par Al Gore dans son film Une vérité qui dérange.

Le Professeur David Hand, président de la Royal Statistical Society, a déclaré que le graphique dont la forme est celui d'une crosse de hockey et qui est utilisé depuis des années par de nombreux scientifiques spécialistes du climat pour illustrer l'augmentation des températures a été construit en utilisant «des méthodes inappropriées». «Il utilise une technique statistique particulière qui amplifie les effets du réchauffement», a-t-il ajouté.

Le graphique est construit à partir de centaines d'études sur les températures du passé utilisant comme sources les couches des troncs d'arbre, les sédiments des lacs et des carottes résultant de forages de glaciers. Ces données ont été mêlées à des relevés de températures plus précis et plus récents.

Le professeur Hand souligne notamment que le graphique ne signale pas clairement quand ces différentes statistiques sont utilisées. «Cela est trompeur quand ils mêlent deux choses différentes», explique-t-il.  Le professeur David Hand a aussi rendu hommage au blogueur Steve McIntyre de Climate Audit pour avoir le premier affirmé que des méthodes contestables ont été utilisées et qu'elles peuvent produire des résultats trompeurs.

Ces critiques se trouvent notamment dans un rapport publié le 14 avril qui conclut que les scientifiques derrière le scandale dit du «Climategate»  se sont comportés «honnêtement» et qu'il n'existe «aucune preuve de mauvaise pratique scientifique volontaire».

L'origine du scandale est le vol de centaines de courriers électroniques à l'automne dernier sur les ordinateurs d'un des centres de recherche sur le climat le plus respecté et faisant le plus autorité, celui de l'Université of East Anglia en Angleterre. Le contenu de ses courriers électroniques rendu public a créer u choc et une polémique car ils semblaient indiquer que des scientifiques faisant autorité dans le domaine du climat avaient manipulé et cachés des données.

Le graphique en forme de crosse de hockey est un élément clé du scandale des courriers électroniques. Le professeur Phil Jones fait allusion dans un courrier à «une astuce» pour «dissimuler» une baisse des températures que montraient certaines données. Une astuce similaire est utilisée dans la construction du graphique en crosse de hockey.

 

LIRE EGALEMENT SUR LES POLEMIQUES SUR LE CLIMAT: Le problème de la science du climatQui sont les climatosceptiques?, Allègre: il faut supprimer le Giec et Le Giec dans un climat d'hostilité politique.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Iceberg / par markcbrennan via Flickr


Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte