Économie

AIG revoit ses bonus

Temps de lecture : 2 min

Selon le New York Times, l'assureur AIG, qui a reçu 170 milliards de dollars d'aide de Washington, souhaitait verser environ 165 millions de dollars de primes aux responsables de ses activités financières. Les mêmes qui, en souscrivant des contrats protégeant les investisseurs conte le risque de non-remboursement d'investissements à risque, a provoqué la chute et la nationalisation du groupe après la perte nette abyssale de 99,3 milliards de dollars en 2008.

Ces primes ont choqué l'administration américaine : le secrétaire au Trésor a écrit son mécontentement au nouveau patron d'AIG. Edward Liddy, nommé en septembre par le gouvernement, a admis leur «mauvais goût», consenti à en réduire le montant, mais a affirmé que légalement, AIG ne pouvait pas faire autrement.

400 employés devaient toucher des bonus allant de 1.000 à 6,5 millions.

En savoir plus:

Newsletters

Nouveaux investisseurs, nouveaux courtiers, nouvelles entreprises cotées: la bourse prend un sacré coup de jeune

Nouveaux investisseurs, nouveaux courtiers, nouvelles entreprises cotées: la bourse prend un sacré coup de jeune

Une génération d'investisseurs arrive, abordant le marché d'une autre façon, avec des outils inédits, à un moment où se multiplient les introductions en bourse de jeunes entreprises de haute technologie.

Des eaux usées au marc de café: comment l’économie circulaire réinvente notre rapport aux matières premières

Des eaux usées au marc de café: comment l’économie circulaire réinvente notre rapport aux matières premières

Un peu partout sur la planète, Veolia mène des projets pour recycler les déchets en nouvelles matières et les réinjecter dans de nouveaux produits.

Épargner pour le climat

Épargner pour le climat

Changer nos modes de vie et de consommation pour espérer améliorer l’état de la planète, c’est bien. Mais nous pouvons aussi y contribuer en choisissant des investissements et des placements plus «verts».

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio