Économie

AIG revoit ses bonus

Temps de lecture : 2 min

Selon le New York Times, l'assureur AIG, qui a reçu 170 milliards de dollars d'aide de Washington, souhaitait verser environ 165 millions de dollars de primes aux responsables de ses activités financières. Les mêmes qui, en souscrivant des contrats protégeant les investisseurs conte le risque de non-remboursement d'investissements à risque, a provoqué la chute et la nationalisation du groupe après la perte nette abyssale de 99,3 milliards de dollars en 2008.

Ces primes ont choqué l'administration américaine : le secrétaire au Trésor a écrit son mécontentement au nouveau patron d'AIG. Edward Liddy, nommé en septembre par le gouvernement, a admis leur «mauvais goût», consenti à en réduire le montant, mais a affirmé que légalement, AIG ne pouvait pas faire autrement.

400 employés devaient toucher des bonus allant de 1.000 à 6,5 millions.

En savoir plus:

Newsletters

Les petits patrons français en grand danger de burn-out

Les petits patrons français en grand danger de burn-out

Même si beaucoup ne travaillent pas ou peu à cause des restrictions sanitaires, la fatigue professionnelle des dirigeants de PME a presque doublé depuis mars 2019. 

Joe Biden dans la ligne économique de Franklin Roosevelt

Joe Biden dans la ligne économique de Franklin Roosevelt

À court terme, l'économie américaine va bénéficier d'un formidable accélérateur de croissance. À moyen terme, le diagnostic est plus difficile à établir.

Estimer la dette Covid, oui, la cantonner, non

Estimer la dette Covid, oui, la cantonner, non

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire prévoit de transférer la dette publique imputable à la crise sanitaire dans une structure ad hoc disposant de ressources spécifiques pour la rembourser.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters