Life

La fin de l'Internet «illimité» sur les portables?

Slate.fr, mis à jour le 16.04.2010 à 10 h 49

Les offres «Internet illimité» sur téléphone portable et clé 3G ont du plomb dans l'aile. Après la série de factures astronomiques -jusqu'à 159.000 euros- reçues à l'automne dernier par des clients Orange qui pensaient pouvoir surfer de manière illimitée, l'opérateur a fait son mea culpa mercredi 14 avril: «On a fait trop usage du terme “illimité”. Ce n’est pas une bonne politique de la part des opérateurs télécoms (…) C’est un travail de vocabulaire et d’honnêteté vis-à-vis du client», a déclaré Stéphane Richard, le nouveau patron d'Orange.

Selon le site spécialisé ITespresso.fr, ce virage d'Orange s'explique par les risques juridiques que fait peser cette mention «Internet illimité» qui ne l'est en fait jamais vraiment puisque le débit est bridé au bout d'un certain volume de Gigaoctets:

Cette confidence de Stéphane Richard, c’est du pain béni pour UFC-Que Choisir qui se bat contre cette proposition galvaudée de “l’illimité” de la part des opérateurs télécoms afin de faire rêver le client. [...] Mais, tout cela n’a rien de philantropique de la part d’Orange. C’est presque un passage obligé avant un rappel à l’ordre. L’autorité de régulation des télécoms avait clairement menacé de remettre de l’ordre face aux dérives constatées.

Emmanuel Forest, vice-président de Bouygues Telecom, a également déclaré mercredi 14 avril qu’il faudrait «établir un cahier des charges sur les terminologies» et revoir notamment cette appellation floue d'«Internet illimité».

Dans le même temps, l'Association française des usagers des télécommunications (Afutt) rendait un rapport sur les contentieux dans la téléphonie mobile qui révèle que la facture reste le point sensible de la relation entre clients et opérateurs. Jacques Pomonti, président de l'Afutt, dresse dans Les Echos un bilan sombre de ces offres «Internet illimité»:

L'année 2009 a été marquée par l'explosion de l'utilisation du mobile pour surfer sur Internet. Comme le tarif est alors différent, certains consommateurs ont été surpris. L'Internet mobile a été une cause importante dans la hausse des plaintes. Les gens pensaient que les services étaient compris dans les forfaits, ce qui n'était pas le cas.

[Lire les articles de ITespresso.fr, de l'AFP et des Echos]

Photo de une: iPhone/William Hook via Flickr License CC by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte