Life

Qu'est-ce qu'un nuage de cendres?

Grégoire Fleurot, mis à jour le 19.04.2010 à 10 h 28

Et quelles sont les conséquences pour les régions survolées?

Qu'est-ce au juste qu'un nuage de cendres, et que se passe-t-il quand il survole la France?

Toutes les éruptions volcaniques produisent des panaches, dont la taille varie selon l'intensité de l'éruption. Ces nuages sont composés de particules de roches et de minéraux qui ne dépassent pas les 2 mm, mais également de gaz et même parfois de blocs de cendres.

La formation d'un nuage de cendres et ses dimensions dépendent des conditions de l'éruption. Une première éruption du volcan du glacier Eyjafjallajokull en mars dernier n'avait ainsi pas entraîné un nuage comparable, car elle avait été progressive. La formation du nuage de ce jeudi a été provoquée par le contact soudain entre le magma du volcan et la glace qui se trouve à proximité.

La météo et la durée de l'éruption jouent ensuite un rôle important dans la propagation du nuage. Les vents forts ont favorisé le déplacement du nuage de ce jeudi, qui devrait atteindre le Benelux et le nord de la France dans les prochaines heures. La durée de l'éruption est impossible à prévoir, et peut aller «de plusieurs jours à plus d'un an». La ministre norvégienne de la Santé a déclaré: «nous ne pouvons pas exclure que la situation dure plusieurs semaines».

Mais le nuage islandais reste dans la catégorie des petits voyageurs avec une balade qui ne devrait pas dépasser les quelques centaines de kilomètres: les cendres envoyées dans l'atmosphère suite à l'éruption, en 1991, du Pinatubo, une des plus importantes du XXe siècle, ont fait plusieurs fois le tour de la Terre pendant près de trois ans.

Les effets d'un nuage de cendres comme celui du Pinatubo peuvent être planétaires: l'apport d'une quantité importante d'aérosols dans la stratosphère avait entraîné une diminution de la luminosité de 10% à la surface de la Terre et un refroidissement mondial estimé à 0,6° sur une période de deux à trois ans. Dans le cas de l'éruption du volcan du glacier Eyjafjallajokull, le nuage se situe dans la troposphère (moins de 10 km), et n'aura pas d'influence sur la couche d'ozone et donc sur la température. Du moins si le phénomène s'arrête vite. Dans le cas contraire, certains prévoient les mêmes effets que pour le Pinatubo.

Les conséquences d'un nuage de cendres sur les régions qu'il survole dépendent surtout de la proximité avec l'éruption. Pour la sécurité aérienne, les cendres limitent la visibilité et peuvent endommager les réacteurs, d'où les nombreuses perturbations du trafic. Si le nuage survole une partie de la France, ses effets seront limités car la plupart des cendres se seront dispersées. On peut s'attendre tout au plus à une baisse momentanée de la luminosité. Les personnes à risques pourront également rencontrer des difficultés respiratoires similaires à ce qui peut se produire lors de pics de pollution. En février dernier, l'éruption d'un volcan sur l'île de Montserrat avait entraîné la fermeture des crèches, des écoles, des lycées et des collèges en Guadeloupe, distante de 80 km.

Grégoire Fleurot

L'explication remercie Aline Peltier, volcanologue au Laboratoire Géologie des Systèmes Volcaniques de l'Institut de Physique du Globe de Paris.

Vous vous posez une question sur l'actualité? Envoyez un mail à explication @ slate.fr

Photo: Le nuage de cendres dans le sud de l'Islande, 15 avril 2010, REUTERS/Ho New
Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte