Monde

Gordon Brown soutenu par les économistes

Temps de lecture : 2 min

Les élections générales britanniques auront lieu le 6 mai prochain. Dans les sondages, les conservateurs de David Cameron sont toujours devant le Labour, au pouvoir depuis 1997. Mais les écarts se resserrent. Et le Premier ministre Gordon Brown vient de recevoir un soutien précieux du monde économique.

77 économistes de premier plan et du monde entier ont écrit au Times pour soutenir le candidat travailliste. Selon eux, le programme économique des Tories pourrait mettre en danger la reprise.

David Cameron a en effet promis que s'il parvenait au pouvoir, il mènerait une politique de rigueur. Six milliards de livres (6,8 milliard d'euros) devraient être économisés sur les dépenses courantes de l'Etat britannique.

Cela conduirait directement à des pertes d'emplois et indirectement à une chute de la consommation.

La lettre est signée par des professeurs d'Oxford, Cambridge mais aussi par des économistes français, allemands, américains, autrichiens...

De leur côté, les Tories mettent en avant une liste de patrons de petites et moyennes entreprises comme de PDG qui soutiennent le plan de réductions des dépenses des conservateurs.

L'économie constitue un enjeu majeur pour les candidats. Certains spécialistes ont d'ailleurs conseillé au Premier ministre de jouer cette carte pour gagner. Une aubaine pour Brown à quelques heures premier débat télévisé en Angleterre.

D'autant que certains dans le camp de travailliste craignent la prestation de leur leader. Le Guardian rapporte ainsi les propos de Peter Mandelson, secrétaire d'Etat et ancien commissaire européen au commerce:

Il doit se montrer respectueux. Ce n'est pas qu'il pense que David Cameron n'est pas intelligent - David Cameron est intelligent. Je pense que le Premier ministre le trouve juste parfois un peu trivial et désinvolte.

Or cette soirée télévisée pourrait renverser la donne. Selon des sondages cités par The Independent, le premier des trois débats prévus pourrait réunir 30 millions de personnes. La moitié dit attendre le débat pour faire son choix définitif.

[Lire les articles sur le Telegraph, le Times Online, le Guardian, The Independent]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de une: Gordon Brown lors du World Forum de 2007, World Economic Forum via Flickr CC License by

Newsletters

Trump ne peut pas classer les antifas comme organisation terroriste

Trump ne peut pas classer les antifas comme organisation terroriste

La mouvance ne correspond à aucun des critères imposés par le ministère américain des Affaires étrangères.

Au cœur des marchés aux animaux d'Asie

Au cœur des marchés aux animaux d'Asie

«Les plus grandes pandémies ont toujours résulté d'une relation avec les animaux: grippe porcine, grippe aviaire, Ebola, SRAS, MERS, désormais Covid-19, relève Jo-Anne McArthur. Ceux qui pointent le doigt exclusivement vers la Chine...

Aux États-Unis, le pire est à venir

Aux États-Unis, le pire est à venir

[BLOG You Will Never Hate Alone] Jamais depuis l'Allemagne nazie l'humanité n'a eu à composer avec une problématique aussi brûlante que celle d'une Amérique qui ne sait plus où elle habite.

Newsletters