Monde

Que vont devenir les QAnon, maintenant que Trump n'est plus là pour les sauver des élites «satanistes»?

Temps de lecture : 6 min

Les adeptes du groupe complotiste ont dû admettre la possibilité que le président déchu n'allait finalement peut-être pas procéder à des arrestations de masse chez les Démocrates.

Lorsque Biden a prêté serment, les QAnon se sont divisés. | Stephen Maturen / Getty Images / AFP
Lorsque Biden a prêté serment, les QAnon se sont divisés. | Stephen Maturen / Getty Images / AFP

Lorsque, mercredi 20 janvier, Joe Biden est officiellement devenu le quarante-sixième président des États-Unis, les adeptes du mouvement conspirationniste QAnon ont bien été forcés d'admettre que Donald Trump leur avait fait faux bond sur ce coup-là. Selon eux, en effet, des pédophiles satanistes seraient à la tête des plus grandes institutions mondiales et beaucoup d'adeptes de QAnon pensaient que le jour de l'investiture allait être le jour J de l'exécution du grand projet de Donald Trump, qui culminerait avec l'arrestation de Joe Biden et d'autres grandes figures du Parti démocrate, coupables, à leurs yeux, de se livrer à du trafic d'enfants. Toutefois, lorsqu'il est devenu clair que Donald Trump n'allait pas prononcer la loi martiale, la peur a commencé à envahir les forums internet où les disciples de QAnon ont l'habitude de se rassembler.

Durant les jours et les heures qui ont précédé l'investiture, les adeptes de QAnon se sont accrochés à tous les indices pouvant indiquer que Trump était encore sur le point de déclencher «the Storm» («la tempête»). CNN a rapporté qu'un compte Telegram (service de messagerie crypté sur lequel les extrémistes pro-Trump se sont rassemblés après avoir été chassés des principales plateformes) prétendument contrôlé par le général John Hyten, vice-président de l'état-major interarmées, était apparu le lundi précédent l'investiture et qu'il avait enregistré près de 220.000 abonnés en une nuit après avoir envoyé des messages affirmant que Trump était en train de déployer l'armée pour arrêter ses ennemis et qu'il était donc préférable que les partisans du président sortant restent chez eux (il a même fallu qu'un porte-parole annonce au nom de Hyten que ce compte était «totalement faux»). Facebook et Twitter ont tous les deux pris des mesures pour empêcher que les liens vers le compte en question ne soient partagés sur leur plateforme.

NBC News a aussi rapporté que d'autres conspirationnistes avaient prédit sur YouTube et Facebook qu'il y aurait un black-out national, sur tout le pays, avant que Trump n'avertisse les citoyens sur leur portable que les arrestations étaient en cours. Les adeptes de QAnon se sont mutuellement encouragés à faire des réserves de nourriture et d'eau. Le matin même de l'investiture, la présence de dix-sept drapeaux sur scène durant le discours d'adieux de Trump à la base aérienne Andrews a attiré l'attention de ses partisans, qui ont remarqué que le Q est la dix-septième lettre de l'alphabet.

«Ce n'est pas fini soyez patients»

Cependant, lorsque Biden a prêté serment, les QAnon se sont divisés entre ceux qui exprimaient leur désillusion et ceux qui commençaient à élaborer de nouvelles théories pour expliquer ce qui venait de se passer. Sur le forum Great Awakening («grand réveil»), du nom de ce jour où les arrestations de masse étaient supposées avoir lieu, certains sujets en tête du forum portaient des titres comme «Qui d'autre que moi se sent mal?» ou «Si Q n'était pas vrai, pourquoi Trump ne l'a jamais dénoncé?». Quelqu'un a comparé Q, la «taupe» supposée de l'État profond qui a commencé à envoyer ses messages mystérieux en 2017, à un LARPer –quelqu'un qui joue à des jeux de rôle en ligne. Un autre a écrit: «Bonne chance, patriote. Moi, je n'en peux plus de ce yoyo incessant. J'espère encore que quelque chose va se passer, mais je ne peux plus continuer à la suivre.»

Les plus optimistes encourageaient les autres à garder espoir. L'une des personnes chargée de modérer le forum alla même jusqu'à dire que les posts négatifs seraient interdits et à écrire: «ce N'EST PAS fini SOYEZ patients.» Certains se souvinrent des documents que Trump avait ordonné de déclassifier le mardi, imaginant qu'ils révèleraient des plans permettant de remporter l'élection (il s'agissait en fait de documents sur l'ingérence russe dans la campagne de 2016, mais on ne sait pas exactement quand ils seront publiés). D'autres espéraient que des personnalités proches des QAnon comme l'avocat pro-Trump L. Lin Wood Jr. ou l'ancien conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn débarquent pour tout sauver, voire que Trump lui-même ait fait quelques arrangements pour se maintenir secrètement au pouvoir. D'autres encore affichaient la vague assurance que Trump reviendra de toute façon et que Dieu finira par l'emporter sur les satanistes. Des conversations similaires se sont retrouvées dans des discussions entre pro-QAnon sur Telegram et d'autres réseaux sociaux.

«Beaucoup de colère dans les chat groups QAnon, avec beaucoup de gens qui disent avoir eu envie de vomir quand ils ont compris qu'il n'y aurait pas d'arrestations de masse. Si vous ou l'un de vos proches reniez QAnon à partir d'aujourd'hui, mes DM/mail sont ouverts.»

«Les forums QAnon en ce moment: “Je ne crois pas que c'était censé arriver? Qu'est-ce qu'attend le FBI pour monter les escaliers et aller l'arrêter?”

“L'impression d'être un enfant, de voir un gros cadeau sous le sapin en pensant que c'est exactement ce qu'on a commandé et s'apercevoir en l'ouvrant que c'est juste un morceau de charbon.”»

«Un sentiment de désespoir s'empare du Telegram QAnon»

Effondrement d'une théorie

Jadis obscur groupuscule comptant parmi les franges les plus extrêmes de la base de Trump, QAnon a fini par jouer un rôle de premier plan dans sa présidence. La théorie est apparue pour la première fois sur le forum 4chan en 2017, lorsqu'un utilisateur prétendant être un haut fonctionnaire du gouvernement a commencé à poster des messages au sujet d'une guerre secrète de Trump contre les pédophiles. À partir de là s'est déroulé un récit délirant mêlant plusieurs théories à base d'ovnis, de cannibalisme et d'un John Fitzgerald Kennedy Jr. encore vivant. Les personnes arborant des pancartes et des vêtements estampillés QAnon sont apparues de plus en plus régulièrement aux meetings de Trump et toute une entreprise s'est mise en route, avec ses marchands de merchandising QAnon et ses influenceurs.

Trump, qui est toujours hésitant à rejeter des alliés, mais n'hésite jamais à colporter des mensonges, a refusé à plusieurs reprises de dénoncer QAnon, ce qui n'a fait que renforcer le mouvement. Il a même participé à la diffusion de rumeurs abracadabrantes au sujet de fraudes électorales qui étaient nées chez les partisans de QAnon. Loin d'être inoffensive, la théorie du complot a engendré des violences, d'abord avec plusieurs cas de meurtres et d'enlèvements, puis avec l'attaque du Capitole, durant laquelle apparurent bon nombre de vêtements et de slogans QAnon.

Trump a refusé à plusieurs reprises de dénoncer QAnon, ce qui n'a fait que renforcer le mouvement.

Ce qui nous amène au jour de l'investiture de Joe Biden, durant lequel toute la théorie de QAnon s'est finalement effondrée. Portant un dernier coup aux partisans du complot, Ron Watkins, autre célébrité de la sphère QAnon, a posté un message encourageant ses abonnés à aller de l'avant. Watkins est l'ancien administrateur de 8kun, le forum où Q postait ses messages à ses abonnés. Watkins a joué un rôle essentiel dans l'ascension de Q et, en tant que modérateur en chef du forum, il aurait pu contrôler le compte de Q à tout moment.

Après l'élection, il a participé activement au colportage des théories complotistes sur les fraudes des machines à voter, dont certaines ont été reprises par Trump lui-même sur Twitter. «Nous avons un nouveau président et il est de notre responsabilité de citoyens de respecter la Constitution que l'on soit d'accord ou pas avec les nouveaux dirigeants qui prêtent serment, a écrit Watkins dans son message sur Telegram. À l'heure où nous changeons de gouvernement, je vous invite à vous souvenir des amis et des souvenirs heureux que nous avons construits ensemble ces dernières années.» Il a également évoqué un «nouveau projet» qu'il devrait annoncer dans les jours à venir. Oh, bon sang!

Newsletters

La Chine étend son influence en vaccinant le monde à tour de bras

La Chine étend son influence en vaccinant le monde à tour de bras

Contrairement aux Occidentaux, Pékin a développé une aide médicale en faveur des pays en développement. Un geste pas vraiment désintéressé.

En Chine, un homme a dû verser 6.300 euros à son ex-femme pour les tâches domestiques effectuées

En Chine, un homme a dû verser 6.300 euros à son ex-femme pour les tâches domestiques effectuées

Depuis le 1er janvier 2021, une loi permet au conjoint qui s'occupe des tâches ménagères et des enfants de demander une compensation financière lors du divorce.

Certains organismes terrestres pourraient survivre sur Mars

Certains organismes terrestres pourraient survivre sur Mars

Les bactéries ont été envoyées dans la stratosphère terrestre, dans des conditions similaires à celles de la planète rouge.

Newsletters