Société / Monde

Arrêté par le FBI pour l’assaut du Capitole, un policier dit qu'il n'était là que pour voir les œuvres d'art

Temps de lecture : 2 min

C'était quand même le moment le plus mal choisi pour une visite…

L'assaut sur le Capitole des partisans de Donald Trump, le 7 janvier 2021. | Brendan Smialowski / AFP
L'assaut sur le Capitole des partisans de Donald Trump, le 7 janvier 2021. | Brendan Smialowski / AFP

Les services fédéraux des États-Unis continuent d'enquêter pour identifier les protagonistes de l'assaut violent du Capitole, le 6 janvier dernier. Le FBI vient d'ailleurs d'arrêter un policier de Houston, Tam Dinh Pham, raconte Vice, selon des documents judiciaires.

Lors d'un entretien avec les agents fédéraux quelques jours plus tard, ce Texan leur a dit qu'il s'était rendu à Washington du 5 au 7 janvier «pour des raisons commerciales». Il a déclaré qu'il avait brièvement assisté au rassemblement trumpiste mais nié être allé au bâtiment du Capitole. Les agents du FBI ont ensuite demandé à voir son téléphone. Curieusement, aucune photo n'avait été prise depuis le 5 janvier. Un des agents a alors demandé d'accéder à son album de photos supprimées. Et là, surprise! Des photos montraient Tam Dinh Pham à l'intérieur du Capitole. Pressé par les agents face à ce faux témoignage, le Texan a sorti une toute nouvelle excuse.

Il a admis s'être rendu au rassemblement de Donald Trump pour «voir l'Histoire». C'est lorsqu'il a vu la foule se diriger vers le Capitole qu'il s'est dit qu'il allait profiter de l'occasion pour observer certaines œuvres d'art.

Pour cela, le policier texan est allé jusqu'à escalader «plusieurs clôtures renversées», «contourner des barricades» avant de se frayer un chemin dans la rotonde du Capitole, note Vice. Là, il a pris plusieurs photos de lui-même et «bien sûr, de l'art», pointe ironiquement le site américain. On peut aussi le voir sourire sous un drapeau «Trump 2020» avec la phrase : «Plus de conneries» («No more bullshit» en version originale). Ses excuses n'ont pas convaincu les enquêteurs qui l'ont arrêté pour «entrée illégale dans le Capitole».

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Il fait partie de la douzaine de policiers en congés visés par une enquête pour avoir participé à l'insurrection violente et chaotique, selon le Washington Post. Enfin, presque. Car le Texan n'est plus policier à Houston. Il a démissionné de son poste après 18 ans de service.

Newsletters

Air Prudence

Air Prudence

Affaire Damien Abad: plus glauque, tu meurs

Affaire Damien Abad: plus glauque, tu meurs

[BLOG You Will Never Hate Alone] Dans cet embrouillamini au milieu de querelles de pouvoir, on a quelque mal à s'y retrouver.

Le commerce équitable: un levier de résilience et d’adaptation aux effets du changement climatique

Le commerce équitable: un levier de résilience et d’adaptation aux effets du changement climatique

Les producteurs des pays en voie de développement sont les premiers touchés par les conséquences du réchauffement climatique. Ils se trouvent souvent en première ligne face à aux cyclones, aux ouragans, aux épisodes de sécheresse ou aux inondations qui réduisent le volume des récoltes et vont parfois jusqu’à les décimer. L’ONG Max Havelaar met tout en œuvre pour que les producteurs et productrices soient plus fort.e.s et résilient.e.s face aux aléas climatiques et leurs conséquences, mais aussi pour les accompagner dans la réduction de leur impact sur l'environnement.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio