Santé

Des scientifiques tentent de comprendre pourquoi certaines personnes se disent médium

Temps de lecture : 2 min

La clairvoyance et la clairaudience sont des expériences paranormales qui fascinent la recherche.

Au cours de la recherche, 44,6% des spiritualistes ont avoué entendre des voix quotidiennement. | Franco Antonio Giovanella via Unsplash
Au cours de la recherche, 44,6% des spiritualistes ont avoué entendre des voix quotidiennement. | Franco Antonio Giovanella via Unsplash

La clairvoyance et la clairaudience, c'est-à-dire les capacités de voir et d'entendre des choses sans aucun stimulus externe, sont des expériences paranormales qui fascinent la communauté scientifique spécialisée dans l'étude des hallucinations. Dans le cadre d'un récent travail, une équipe de recherche aurait identifié des caractéristiques qui rendraient une personne plus sujette à affirmer entendre des voix dans sa tête.

En menant cette étude, les scientifiques souhaitaient comprendre pourquoi certains individus qualifient leur propension à entendre des voix comme des événements paranormaux, tandis que d'autres s'en inquiètent jusqu'à ce qu'un diagnostic en psychiatrie soit établi.

Pour leur étude, les psychologues Adam Powell et Peter Moseley ont interrogé 65 personnes médiums se disant capables de clairaudience, et faisant partie de l'organisation spirite Spiritualists' National Union, ainsi que 143 membres de la population recrutés grâce aux réseaux sociaux. Les chercheurs souhaitaient comprendre ce qui différencie les spiritualistes de la population générale qui, généralement, dit ne pas être capable d'entendre les morts.

Quand la science s'intéresse aux phénomènes paranormaux

Au cours de la recherche, 44,6% des spiritualistes ont avoué entendre des voix quotidiennement, et 79% ont expliqué que ces expériences font partie de leur vie de tous les jours. Si la plupart disent entendre les voix à l'intérieur de leur tête, 31,7% affirment entendre également des voix extérieures. Comparés aux autres participants, les spiritualistes prenant part à la recherche croient bien plus aux événements paranormaux et semblent être davantage indifférents à ce que les autres peuvent penser.

Dans l'ensemble, les personnes se disant spiritualistes vivent leur première expérience de clairaudience assez jeunes, alors qu'elles sont âgées d'une vingtaine d'années. Selon les scientifiques, elle n'ont souvent jamais entendu parlé de spiritualisme avant d'en faire l'expérience, mais découvrent plutôt le concept en partant à la recherche de réponses permettant d'expliquer leur état.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Par conséquent, l'étude suggère que le fait qu'une personne assure être capable d'entendre les morts ne serait pas la conséquence de la pression d'un groupe. Au contraire, ces individus se revendiquent spiritualistes parce que cela permettrait d'expliquer les expériences qu'ils traversent. Les conclusions établies grâce à la récente recherche pourraient permettre de mieux comprendre les hallucinations auditives qui accompagnent certaines maladies mentales, comme la schizophrénie.

Newsletters

Pandémie forestière: l'espoir renaît dans les forêts tchèques

Pandémie forestière: l'espoir renaît dans les forêts tchèques

Pourquoi l'accouchement est plus difficile chez les humains que chez les grands singes

Pourquoi l'accouchement est plus difficile chez les humains que chez les grands singes

Une étude très récente s'est intéressée à l'accouchement chez les australopithèques pour comprendre depuis quand donner naissance était si compliqué pour notre espèce.

Covid long et travail: la double peine pour les malades

Covid long et travail: la double peine pour les malades

Les symptômes persistants forcent certains travailleurs à trouver des solutions par eux-mêmes pour conserver leur emploi, quand ils ne sont pas tout simplement contraints de le quitter.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio