Société

Le baron philanthrope Benjamin de Rothschild est mort à 57 ans

Temps de lecture : 2 min

Il dirigeait le Groupe Edmond de Rothschild avec son épouse Ariane.

Le baron Benjamin de Rothschild est mort le 15 janvier 2021 à son domicile de Pregny, en Suisse. | AFP
Le baron Benjamin de Rothschild est mort le 15 janvier 2021 à son domicile de Pregny, en Suisse. | AFP

Le baron Benjamin de Rothschild, président de la holding Edmond de Rothschild, est mort le vendredi 15 janvier: «Ariane de Rothschild et ses filles ont l'immense tristesse de faire part du décès de leur mari et père, Benjamin de Rothschild, survenu à la suite d'une crise cardiaque au domicile familial de Pregny (Suisse) dans l'après-midi du 15 janvier 2021», a-t-il été annoncé dans un communiqué adressé à l'AFP.

Le fils unique de Nadine et d'Edmond de Rothschild a été élevé dans les principes de la famille de banquiers, de mécènes, de collectionneurs d'art et de propriétaires de vignobles en Médoc –les Châteaux Clarke, Odilon, Malmaison et le Château Lafite Rothschild, premier cru de Pauillac, dont Benjamin était très fier.

Concorda, integritas, industria

En prenant la suite de son père en 1997, Benjamin a été le continuateur attentif des activités initiées par Edmond et un banquier aux intuitions brillantes, appliquant les principes familiaux, Concorda, integritas, industria: le respect des autres allié à une éthique constante.

Benjamin avait la banque dans le sang et dès sa prise de fonction en 1997, il a fait la fierté de sa mère Nadine, si attentive à ses faits et gestes qui avait vu ses talents et sa vision de l'avenir. Aujourd'hui, le groupe franco-suisse créé en 1953, dont le siège se trouve à Genève, est spécialisé dans la banque privée et la gestion d'actifs –la valeur des actifs confiés au groupe s'élève à 174 millards de francs suisses (161 milliards d'euros).

Intuitif, Benjamin savait repérer et encourager ses cadres et les porteurs de la parole rothschildienne. À peine marié à Ariane, rencontrée à New York où elle se frottait aux règles des banques, il a vu ses dons et ses capacités hors-normes, et l'a nommée à la tête du groupe bancaire au début des années 2000. Entre Genève et Paris, elle pilote désormais l'ensemble des banques et des affaires familiales.

Bon connaisseur de la peinture, protecteur des artistes, il était aussi un marin passionné des nouvelles technologies appliquées à la navigation. Ainsi, en 2000, il fonde la Gitana Team, une écurie de course à la voile basée à Lorient, aux multiples victoires sur la Route du Rhum, la Transat Anglaise, la Rolex Fastnet Race, les grands prix Orma et la Transat Jacques Vabre. On peut actuellement suivre le très impressionnant maxi-trimaran Edmond de Rothschild, mené par Franck Cammas et Charles Caudrelier, sur le point de battre un nouveau record sur le Trophée Jules Verne.

Le maxi Edmond de Rothschild engagé dans le Trophée Jules Verne, le 15 janvier 2021. | Gitana Team

Une tradition altruiste

Benjamin de Rothschild avait poursuivi le développement de la recherche et de l'innovation au sein de l'Hôpital Fondation Adolphe de Rothschild. Président du conseil d'administration de l'établissement, il s'inscrivait ainsi dans la tradition philanthropique de la famille, initiée au XIXe siècle, en soutenant les besoins sociaux et culturels, de l'aide au développement de logements sociaux à la médecine en passant par les arts et l'éducation.

Benjamin de Rothschild laisse un groupe en bonne santé, mené par son épouse et ses cadres –c'est la 22e fortune française– et offre à ses descendants plus qu'il n'a reçu de son père.

Les rédactions de Slate.fr adressent leurs plus vives condoléances à Ariane de Rothschild et à ses filles.

Le famille de Rothschild est actionnaire majoritaire de Slate.fr.


Newsletters

Pourquoi recevoir des cadeaux à Noël est stressant

Pourquoi recevoir des cadeaux à Noël est stressant

Un cadeau peut en dire long sur les liens que l'on a avec une personne.

La semaine imaginaire de Joséphine Baker

La semaine imaginaire de Joséphine Baker

Ça a des avantages d'être morte, parce qu'en ce moment, en tant que femme, noire, bisexuelle, mangeant du gluten, mais piégeant des nazis, je ne serais pas forcément en phase avec mon époque.

Le nucléaire ne mérite pas cette si mauvaise réputation

Le nucléaire ne mérite pas cette si mauvaise réputation

[TRIBUNE] S'il s'agit de limiter les dégâts sur l'environnement et la santé humaine, cette source d'énergie est sans doute la plus opportune.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio