Société

Pourquoi vos to-do lists sont-elles infinies?

Temps de lecture : 2 min

Toujours plus de choses à faire...

À faire. | Ferenc Horvath via Unsplash
À faire. | Ferenc Horvath via Unsplash

On l'entend souvent: la vie au XXIe siècle serait chargée, voire plus chargée qu'avant. Liana Sayer est directrice du laboratoire scientifique de l'utilisation du temps à l'université du Maryland aux États-Unis. Elle constate l'accroissement de ce sentiment d'avoir toujours plus «à faire». Un sentiment qui serait lié à la volonté d'être la ou le meilleur partout: dans son couple, en tant que parent, à son travail; ce qui pousserait à rédiger de plus en plus de listes de choses à faire sur lesquelles apparaissent de plus en plus de tâches. Résultat: toujours plus de listes qui n'en finissent pas.

Le «travail de l'ombre»

Dans le magazine The Atlantic Joe Pinsker émet une première hypothèse: il y a plus de choses à faire sur les listes car il y plus de choses à faire dans le monde moderne, ce que l'écrivain Craig Lambert appelle le «travail de l'ombre».

Ce sont ces petites tâches communes qui sont apparues ces quarante dernières années en parallèle des progrès technologiques: trier ses mails, gérer ses mots de passe, planifier son voyage, se renseigner sur la santé, scanner ses courses, contacter les services clients de plateforme en ligne, utiliser une caisse automatique… Un accroissement du travail de l'ombre qui serait bénéfique aux entreprises, selon l'écrivain, puisque ces quelques minutes de notre temps que nous accordons volontiers permettent de réduire la main d'œuvre.

La journaliste de Buzzfeed Anne Helen Petersen parle de la «paralysie errante» qui empêcherait les To-Do list de prendre fin. La journaliste a beaucoup travaillé sur le burnout des jeunes. Pour elle, quand quelqu'un souffre de burnout ou est extrêmement stressé au travail, il devient quasiment impossible pour cette personne de se libérer l'espace mental suffisant pour accomplir les taches moyennement prioritaires mais qui demande de l'énergie: nettoyer sa voiture, prendre rendez-vous chez un spécialiste. Ainsi, ces tâches errent de listes en listes.

Ajoutez à cela que de nombreux métiers requièrent d'être de véritables couteaux-suisses capables de réaliser des tâches très diverses, à la fin de la journée de travail, il devient encore plus difficile d'accomplir de nouvelles choses.

Pour tenter de venir à bout de ces listes, Joe Pinsker conseille de les classer en catégorie. Les plus grandes: celles qui demandent vraiment du temps peuvent être planifiées à l'avance. Une ou plusieurs petites tâches doivent être rayées quotidiennement pour avoir le sentiment d'avancer.

Newsletters

Comment mange-t-on dans les prisons françaises et américaines?

Comment mange-t-on dans les prisons françaises et américaines?

Fournir aux détenus des repas adaptés à leurs exigences confessionnelles ou éthiques fait régulièrement débat. Pourtant, rien ne change.

Petit·e Robert·e

Petit·e Robert·e

Nous sommes fatigués et le dire est une bonne chose

Nous sommes fatigués et le dire est une bonne chose

La fatigue contemporaine peut s'analyser comme une revendication sociale légitime, celle de la prise en compte de nos besoins vitaux.

Newsletters