Sciences / Monde

22 catastrophes naturelles, 262 morts, 95 milliards de dollars: le lourd bilan climatique américain

Temps de lecture : 2 min

Mais selon Donald Trump, le dérèglement climatique n'est qu'une fiction.

Les pompiers tentent de combattre le Shady Fire à l'approche des maisons de Santa Rosa, en Californie, le 28 septembre 2020. | Samuel Corum / AFP
Les pompiers tentent de combattre le Shady Fire à l'approche des maisons de Santa Rosa, en Californie, le 28 septembre 2020. | Samuel Corum / AFP

C'est un bilan douloureux pour les États-Unis, en matière de catastrophes liées au climat. L'année 2020 aura marqué pour le pays un record du nombre de catastrophes dues aux conditions météorologiques et au climat. Alors que de grands incendies ont ravagé l'ouest californien, les ouragans se sont succédés sur la côte est tandis qu'une canicule s'abattait au centre du pays: au total, on compte vingt-deux catastrophes naturelles majeures, pour un coût estimé à 95 milliards de dollars de dégâts. Au moins 262 personnes auraient perdu la vie au cours de ces événements.

En 2019, la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) avait enregistré seize catastrophes de ce type. En comparaison, 2020 est l'année de tous les extrêmes: «Le nombre record de catastrophes météorologiques aggravées par le changement climatique cette année montre que les effets du changement climatique ne sont plus subtils désormais», commente Michael Mann, climatologue à Penn State.

Les effets du dérèglement climatique

Les incendies californiens qui ont fait rougeoyer un ciel infernal au-dessus de la baie de San Francisco en septembre dernier comptent parmi cinq des six plus grands incendies jamais connus par l'État. Plus de quatre millions d'hectares ont brûlé (ce qui représente un peu plus que la superficie du Centre-Val de Loire).

À l'est, et dans le golfe du Mexique, c'est une douzaine de tempêtes tropicales qui ont atteint les côtes. En août puis en septembre se sont succédé les ouragans Laura et Sally, qui ont fait respectivement soixante-douze et huit morts, et ont provoqué des dégâts à hauteur de 20 milliards de dollars. La Louisiane a dû essuyer quant à elle trois ouragans et deux tempêtes.

Selon la NOAA, 2020 fut la cinquième année la plus chaude jamais enregistrée aux États-Unis, et témoigne du réchauffement climatique observé à travers le monde –les quatre autres années de grande chaleur ont eu lieu depuis 2012. L'ouest des États-Unis et le Midwest ont été les plus touchés par la canicule et une sécheresse majeure.

Le dérèglement climatique concourt à augmenter la force des tempêtes, auxquelles la montée des températures est favorable. Quant aux sécheresses qui frappent les terres, elles ont contribué à augmenter les zones dévorées par les grands incendies.

«Nous espérons que cette année sera celle où nous verrons enfin le type d'action, menée par les États-Unis et le reste du monde, qui est nécessaire pour éviter que les choses n'empirent», tranche Michael Mann.

Newsletters

Tourisme et vacances: comment éviter le stress hydrique?

Tourisme et vacances: comment éviter le stress hydrique?

Stations de ski ou villes balnéaires, certaines communes doivent gérer les pics de consommation d'eau liés à l'afflux saisonnier de touristes.

«Où suis-je?» de Bruno Latour, un conte pour mordre sur nos habitudes de pensée

«Où suis-je?» de Bruno Latour, un conte pour mordre sur nos habitudes de pensée

Le nouveau livre du philosophe poursuit sa réflexion pour répondre à l'état climatique actuel, à la fois aggravé et éclairé par la pandémie.

Tout ce que l'on sait de la vie sexuelle des Néandertaliens

Tout ce que l'on sait de la vie sexuelle des Néandertaliens

Il y a des milliers d'années, les hommes et femmes de la Préhistoire avaient une vie sexuelle. Logique, sinon nous ne serions pas ici pour en parler.

Newsletters