Sciences

Un astéroïde géant s'approchera de la Terre ce samedi

Temps de lecture : 2 min

Sa taille serait près de deux fois supérieure à celle de la tour Eiffel.

Il n'y a aucun risque que l'astéroïde entre en collision avec la Terre lorsqu'il s'en approchera. | Elena Mozhvilo via Unsplash
Il n'y a aucun risque que l'astéroïde entre en collision avec la Terre lorsqu'il s'en approchera. | Elena Mozhvilo via Unsplash

Ce samedi 9 janvier 2021, l'immense astéroïde 2015 NU13 va s'approcher de la Terre. Selon le Centre d'étude des objets proches de la Terre (CNEOS) de la NASA, il mesurerait entre 305 et 680 mètres de diamètre. À titre de comparaison, la tour Eiffel mesure 300 mètres de haut, et Burj Khalifa, la plus haute tour du monde située à Dubaï, atteint les 828 mètres.

L'astéroïde 2015 NU13 devrait atteindre son point le plus proche de notre planète le samedi 9 janvier 2021 à 10h16 (heure française). Il passera alors à près de 5,6 millions de kilomètres de nous. Cela représente environ quinze fois la distance qui nous sépare de la Lune, ce qui est considéré comme relativement proche en astronomie.

Aucun danger à signaler

Les astronomes se veulent toutefois rassurants: il n'y a aucun risque que cet astéroïde entre en collision avec la Terre lorsqu'il s'en approchera. Quand il passera près de la planète bleue, il se déplacera à une vitesse approximative de 54.000 km/h, soit environ 45 fois la vitesse du son.

D'après le CNEOS, l'astéroïde NU13 figure parmi les 100 plus grandes roches venues de l'espace qui s'approcheront de notre planète cette année. Parmi elles, on trouve l'astéroïde 2001 FO32, qui mesurerait plus d'1,5 kilomètre de diamètre et s'approchera de la Terre le 21 mars. À ce jour, les scientifiques ont identifié environ 25.000 objets géocroiseurs, dont la majorité sont des astéroïdes.

«Nous avons déjà inventorié plus de 95% des astéroïdes les plus grands (1 kilomètre de longueur et de largeur), et nous savons qu'aucun d'entre eux ne nous percutera au cours du prochain siècle», rassure Paul Chodas, directeur du CNEOS.

Newsletters

Une prise de sang pourrait permettre de savoir si on va développer une forme grave de Covid

Une prise de sang pourrait permettre de savoir si on va développer une forme grave de Covid

Les cas sévères de Covid-19 pourraient être liés à une réaction des individus à l'infection plutôt qu'au virus lui-même.

Le trou de la couche d'ozone est désormais plus grand que l'Antarctique

Le trou de la couche d'ozone est désormais plus grand que l'Antarctique

Une situation inquiétante que surveillent les scientifiques.

Lorsque des personnes sont captivées par la même histoire, leurs rythmes cardiaques se synchronisent

Lorsque des personnes sont captivées par la même histoire, leurs rythmes cardiaques se synchronisent

La distance n'a pas d'influence, à partir du moment où les individus restent concentrés sur le récit.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio