Monde

Neil Armstrong marche sur Obama

Temps de lecture : 2 min

Le premier homme à avoir marché sur la Lune s'attaque à la politique spatiale de Barack Obama. Dans une lettre co-signée par Gene Cernan, le dernier homme sur la Lune, et Jim Lovell, commandant d'Apollo 13, Neil Armstrong reproche au Président des Etats-Unis de placer le programme spatial américain sur une «longue pente vers la médiocrité».

Pour réduire les dépenses de la NASA, Barack Obama a mis fin au projet Constellation qui devait permettre aux Américains de reposer le pied sur la Lune d'ici 2020 et, de là, partir à la conquête de Mars pour 2030, explique le Times Online.

Au final, nous aurons jeté par les fenêtres les dix milliards de dollars déjà investi dans Constellation et, tout aussi important, nous perdrons de nombreuses années pour revenir au niveau actuel.

[Lire l'article sur Times Online]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à [email protected] slate.fr

Photo de une: Nasa, geekmom via Flickr CC License by

Newsletters

La tentative désespérée des Démocrates américains pour protéger le droit à l'IVG

La tentative désespérée des Démocrates américains pour protéger le droit à l'IVG

Votée par la Chambre des représentants, la loi destinée à préserver la santé des femmes dans l'intégralité du pays ressemble à un baroud d'honneur, tant les impasses sont nombreuses.

Avec son hommage aux harkis, quels messages Emmanuel Macron envoie-t-il à l'Algérie?

Avec son hommage aux harkis, quels messages Emmanuel Macron envoie-t-il à l'Algérie?

Pour Alger, la demande de pardon du chef de l'État relève du débat franco-français. Mais ses répercussions à moyen terme pourraient être néfastes.

À Helmand en Afghanistan, les barbiers n'ont plus le droit de raser les hommes

À Helmand en Afghanistan, les barbiers n'ont plus le droit de raser les hommes

La musique a également été interdite dans leurs salons par le régime des talibans.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio