France

L'Elysée bruisse de rumeurs de remaniement

Temps de lecture : 2 min

L'imbroglio autour des rumeurs sur le couple Sarkozy aura engendré de nouvelles rumeurs, cette fois sur le remaniement de l'équipe présidentielle. La disgrâce de plusieurs conseillers est annoncée dans de nombreux journaux, avec le plus souvent des déclarations anonymes venues de l'Elysée. Ambiance...

Première mesure: la traditionnelle réunion de 8h30 à l'Elysée a été remaniée, pour ne pas dire supprimée. Ce rendez-vous réunissait depuis 2007 les 14 principaux collaborateurs de Nicolas Sarkozy et symbolisait cette nouvelle présidence qui voulait tout concentrer à l'Elysée. Le chef de l'Etat avait fini par ne plus s'y rendre. Sauf le 12 avril, où selon L'Express, «il y a participé... mais c'était pour annoncer qu'elle n'existait officiellement plus». Le Figaro nuance en expliquant que la réunion perdura, mais uniquement avec les «spécialistes» des dossiers.

La fin de ce grand rendez-vous marque la disgrâce de Pierre Charon, le conseiller qui avait fait du zèle en parlant de complot au sujet de la rumeur. La «plume» du Président, Henri Guaino, est lui de plus en plus discret. Quant à Catherine Pégard, l'ancienne journaliste du Point devenue conseillère politique, L'Express estime qu'elle «est plus marginalisée que jamais».

Le cas le plus mystérieux est celui de Claude Guéant, qui surjoue ces derniers temps son rôle de «vice-président». Selon Le Figaro, les dernières rumeurs du Château l'annoncent ministre:

Le chef de l'État a bien noté que Claude Guéant, qui le sert depuis 2002, aspirait peut-être à autre chose. Le goût très marqué pour la médiatisation de son homme de toute confiance ne lui a pas échappé -d'une double page dans Paris Match à une récente une du Monde 2, où on le voit poser, le regard sombre et inquiétant, en «vice-président». «Guéant est mûr pour le ministère de l'Intérieur, de la Justice, ou le Quai d'Orsay», calcule un connaisseur.

Daniel Schneidermann, du site Arrêt sur images, invite à se méfier de ces bruits de palais, le plus souvent anonymes:

[Le journaliste du Figaro] a diversifié ses sources dans l'entourage sarkozyste. Il a successivement rencontré "un de ses proches", "un hôte régulier des réunions de travail avec le chef de l'Etat", "un intime du chef de l'Etat", "un ancien du sérail", "l'un des nombreux experts qui sont reçus à l'Elysée les week-ends", "l'ancien directeur de cabinet d'un premier ministre", "un connaisseur", "un ministre qui s'est entretenu récemment de tous ces sujets avec le chef de l'Etat", "un très proche", "un autre ami du président", et enfin "un conseiller extérieur de Sarkozy"

[Lire les articles du Figaro, de l'Express et d'Arrêt sur Images]

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Photo: Le 6 avril 2010. REUTERS/Philippe Wojazer

Newsletters

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

L'acteur avait deux amours: le cinéma et le sport. Fan de boxe, cofondateur du PSG, le comédien mort le 6 septembre 2021 à l'âge de 88 ans ne manquait presque jamais une édition de Roland-Garros. Dans les dernières années de sa vie, c'est l'un des...

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio