Monde

Des citoyens chinois se réjouissent des émeutes au Capitole

Temps de lecture : 2 min

En Chine, des internautes parlent d'un retour de «karma» qui serait «mérité».

Selon certains internautes chinois, les médias font preuve d’hypocrisie en jugeant différemment les événements chinois et américains. | Alex Edelman via AFP
Selon certains internautes chinois, les médias font preuve d’hypocrisie en jugeant différemment les événements chinois et américains. | Alex Edelman via AFP

Ce mercredi 6 janvier, alors que se tenait une séance au Congrès américain devant confirmer la victoire de Joe Biden à la présidentielle américaine, le monde entier a assisté à l'irruption de manifestants pro-Trump au sein du Capitole à Washington. Commentée par beaucoup, cette invasion a notamment fait parler d'elle sur les réseaux sociaux chinois. Des internautes ont comparé cet événement aux manifestations qui avaient eu lieu à Hong Kong en 2019, lorsque des manifestants avaient pénétré à l'intérieur du LegCo, le Conseil législatif de Hong Kong.

Certains citoyens chinois ont parlé d'un retour de «karma» qui serait «mérité». Tandis que les manifestations qui avaient eu lieu à Hong Kong en 2019 sont encore fraîches dans les mémoires des Chinois, certains se rappellent comment les personnalités politiques et les médias occidentaux ont parfois préféré parler du «courage» des manifestants à Hong Kong, plutôt que de leur violence.

Sur Sina Weibo, le Twitter chinois, différents internautes ont repris des phrases prononcées à l'époque et les ont appliquées avec ironie à la situation américaine. Par exemple, alors que Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, avait expliqué être face à un «magnifique» événement lorsqu'il était question de Hong Kong, un internaute chinois a remarqué qu'elle pouvait dorénavant observer un «magnifique» événement depuis son propre bureau, pris d'assaut par des pro-Trump.

La «chute du phare de la démocratie»

Des internautes chinois n'ont pas manqué de souligner que l'ambassade américaine en Chine n'avait pas commenté sur son compte Sina Weibo l'assaut du Capitole. Dès 7 heures du matin, un commentaire lui est adressé sur la plateforme: «Pourquoi ne vous présentez-vous pas au travail à l'heure? Nous attendons tous que vous parliez avec grandeur de la démocratie américaine et de ses valeurs.» Selon Shen Yi, professeur à l'université Fudan à Shanghai, l'événement américain, extrêmement symbolique, représente la «chute du phare de la démocratie».

Pour les internautes chinois, les personnalités politiques et les médias font preuve d'hypocrisie en jugeant différemment les événements chinois et américains. En effet, si les manifestants à Hong Kong avaient été comparés à des «combattants pour la paix», les scènes dans le Capitole ont été décrites comme «honteuses» par le Premier ministre britannique Boris Johnson, et comme des «attaques complètement inacceptables contre la démocratie» par Erna Solberg, la Première ministre de Norvège.

Newsletters

Des propos anti-LGBT de l'actuelle ministre britannique en charge de l'Égalité font surface

Des propos anti-LGBT de l'actuelle ministre britannique en charge de l'Égalité font surface

Dans un enregistrement audio datant de 2018, elle s'agace des trans qui «veulent utiliser les toilettes des femmes».

Donald Trump souhaitait-il les émeutes du Capitole?

Donald Trump souhaitait-il les émeutes du Capitole?

C'est le sentiment du général Milley, le plus haut gradé du Pentagone, qui l'a exprimé le 6 janvier 2021 pendant que l'attaque se produisait.

Concurrence

Concurrence

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio