Sciences

La Voie lactée serait pleine de civilisations extra­ter­res­tres mortes

Temps de lecture : 2 min

Elles se seraient probablement autodétruites, avance une étude scientifique.

La plupart des civilisations qui existaient il y a plus de 5 milliards d'années se sont probablement autodétruites. | Greg Rakozy via Unsplash
La plupart des civilisations qui existaient il y a plus de 5 milliards d'années se sont probablement autodétruites. | Greg Rakozy via Unsplash

L'univers dévoile peu à peu ses mystères. Si l'on ne sait toujours pas si des extraterrestres peuplent actuellement la Voie lactée, une nouvelle étude scientifique publiée sur arXiv rapporte que d'autres civilisations ont vraisemblablement existé dans notre galaxie, et qu'elles se sont probablement déjà toutes éteintes.

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques de la NASA Jet Propulsion Laboratory et du California Institut of Technologie ont à la fois déterminé dans le temps et l'espace la probable apogée des vies intelligentes dans la Voie lactée, ainsi que les facteurs ayant vraisembablement entraîné leur chute. Pour ce faire, ils ont mis à jour, en utilisant l’astronomie moderne et la modélisation statistique, une célèbre équa­tion de l'astronome Frank Drake, datant de 1961.

Les scientifiques ont ainsi déterminé que l'émergence probable de la vie dans notre galaxie culminait à environ 13.000 années-lumière du centre galactique et 8 milliards d’années après la formation de la galaxie, explique Space.com. La Terre, qui est à environ 25.000 années-lumière du centre galactique, est ainsi très éloignée de l'endroit où culmine l'émergence de la vie, mais également très en retard sur le moment propice, étant donné que la civilisation humaine est apparue près de 13,5 milliards d’années après la formation de la Voie lactée, ajoute la RTBF.

Ainsi, les civilisations dans notre galaxie auraient atteint leur apogée il y a plus de 5 milliards d'années. Sont-elles toujours présentes aujourd'hui? Les scientifiques de l'étude en doutent. Et pour cause, de multiples facteurs auraient probablement entraîné leur chute.

Condamnées à l'autodestruction

Parmi les facteurs ayant possiblement entraîné la disparition de ces civilisations extraterrestres, l'on trouve, en plus de leur distance vis-à-vis des supernovas explosives, leur faculté à s'autodétruire.

L'étude, qui s'appuie sur les théories d'autres chercheurs, montre que le progrès scientifique et technologique d'une civilisation conduirait inévitablement à sa destruction, que ce soit, par exemple, à cause du changement climatique et des guerres. Il n'y a qu'à regarder l'état de notre planète aujourd'hui pour comprendre.

Ainsi, pour les scientifiques de cette étude, la majorité des civilisations beaucoup plus âgées que la nôtre ont déjà dû s'autodétruire et seules de jeunes civilisations peupleraient actuellement notre galaxie.

Newsletters

Tourisme et vacances: comment éviter le stress hydrique?

Tourisme et vacances: comment éviter le stress hydrique?

Stations de ski ou villes balnéaires, certaines communes doivent gérer les pics de consommation d'eau liés à l'afflux saisonnier de touristes.

«Où suis-je?» de Bruno Latour, un conte pour mordre sur nos habitudes de pensée

«Où suis-je?» de Bruno Latour, un conte pour mordre sur nos habitudes de pensée

Le nouveau livre du philosophe poursuit sa réflexion pour répondre à l'état climatique actuel, à la fois aggravé et éclairé par la pandémie.

Tout ce que l'on sait de la vie sexuelle des Néandertaliens

Tout ce que l'on sait de la vie sexuelle des Néandertaliens

Il y a des milliers d'années, les hommes et femmes de la Préhistoire avaient une vie sexuelle. Logique, sinon nous ne serions pas ici pour en parler.

Newsletters