Économie

Perte de 5,4 milliards de dollars pour Morgan Stanley

Temps de lecture : 2 min

Morgan Stanley a prévenu ses investisseurs: la banque d'affaires pourrait perdre les deux tiers de ses investissements réalisés par son fonds immobilier. La facture s'éléverait alors à 5,4 milliards de dollars selon les calculs du Wall Street Journal. Ce serait la plus grosse perte subie à ce jour par un fond immobilier.

Depuis 1991, Morgan Stanley a réalisé des investissements immobiliers pour un total de 174 milliards de dollars. Une technique très rentable jusqu'à la crise. En 2007, la banque avait ainsi touché près de 200 millions de dollars sur les différentes transactions immobilières qu'elle a effectuées.

Avec l'explosion de la bulle des subprimes, les pertes s'accumulent. La banque doit désormais négocier avec ses partenaires pour revoir des contrats desquels elle ne peut s'extraire.

[Lire l'article sur le Wall Street Journal]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de une: Publicité Morgan Stanley sur Times Square, lj16, via Flickr CC License by

 

Newsletters

Flâner sur internet au bureau peut améliorer votre productivité

Flâner sur internet au bureau peut améliorer votre productivité

Il faut parfois une mini-pause au cours de sa journée de travail pour se remettre de moments stressants.

Au Royaume-Uni, l'éolien a détrôné le charbon roi

Au Royaume-Uni, l'éolien a détrôné le charbon roi

L'urgence environnementale et l'urgence industrielle expliquent le succès de l'éolien offshore, présenté comme une opportunité de croissance économique dans une période politiquement délicate.

 Avons-nous peur de la retraite par capitalisation à cause de notre faible niveau en économie?

Avons-nous peur de la retraite par capitalisation à cause de notre faible niveau en économie?

À en croire certains spécialistes, les Français·es ne connaîtraient pas grand-chose à la finance, ce qui nous pousserait à prendre des décisions irrationnelles. Ce n'est pourtant pas aussi simple.

Newsletters