Société

Comment célébrer le nouvel an en 2020

Temps de lecture : 2 min

Cette année, il faudra rester chez soi pour accueillir 2021.

Cette année, il ne sera pas possible de célébrer le nouvel an à plusieurs, de boire des verres dans un bar, ou même d'embrasser un·e inconnu·e à minuit. | Sincerely Media via Unsplash
Cette année, il ne sera pas possible de célébrer le nouvel an à plusieurs, de boire des verres dans un bar, ou même d'embrasser un·e inconnu·e à minuit. | Sincerely Media via Unsplash

Tous les ans, à mesure que le 31 décembre s'approche, la même question revient sans cesse: «Tu fais quoi pour le nouvel an?» Toutefois, l'année 2020 n'étant en rien similaire aux autres, il ne sera cette année pas possible de célébrer le nouvel an à plusieurs, de boire des verres dans un bar, ou même d'embrasser un, une ou des inconnu·es à minuit. Cette année, il faudra rester chez soi pour accueillir 2021. Des spécialistes donnent donc des conseils pour apprécier tout de même sa soirée du 31 décembre.

Tout d'abord, la thérapeute Sally Brown rappelle que l'avantage, cette année, est que tout le monde se retrouve sans soirée. Cela peut alors être perçu comme un soulagement pour les personnes souffrant du syndrome FOMO, c'est-à-dire celles qui ont toujours peur de rater quelque chose, comme un évènement, par exemple. «Si tout le monde reste chez soi, il n'y a pas de FOMO. Néanmoins, ne pas pouvoir sortir est plus difficile pour les individus extravertis, et ceux qui vivent seuls», ajoute la spécialiste.

La soirée du nouvel an n'est pas seulement l'occasion de faire la fête, mais également une opportunité de faire un point sur l'année terminée. Cependant, après une année comme celle-ci, où beaucoup ont perdu leurs proches, leur travail, ou leur vie sociale, il peut être difficile de tirer des éléments positifs de 2020. Alors, peut-être est-il préférable de mettre les douze derniers mois derrière nous, et d'accueillir la nouvelle année et les espoirs qu'elle apporte les bras ouverts.

Que faire le 31 décembre?

Pour lutter contre la déprime, la psychologue Dr. Sue Roffey suggère d'allumer une bougie pour célébrer chacune des choses dont vous êtes reconnaissant cette année. Malheureusement, il peut être compliqué d'éprouver de la gratitude en cette période de pandémie. C'est pourquoi Robert Emmons, psychologue, conseille de pratiquer ce qu'il appelle la «gratitude forecasting». Il s'agit de «penser aux plaisirs simples dont on est actuellement privé, et de se visualiser en train d'y avoir accès dans le futur.»

Le 31 décembre, prenez également contact avec une personne que vous aimez. «La chose la plus importante est d'entretenir un lien, quel qu'il soit, avec un ou une proche, grâce à un coup de téléphone, une réunion Zoom, ou en se réunissant avec une personne de votre bulle sociale, même pendant un bref instant», explique Sue Roffey.

Enfin, pour compléter votre soirée du nouvel an, autorisez-vous à faire ce qui vous permettra de vous relaxer. Regardez un film, cuisinez, écoutez votre album préféré, écrivez dans votre journal intime… Comme la psychologue Wendy Shooter le conseille: «Si vous souhaitez vous mettre au lit à 22h avec un bon livre, faites-le!»

Newsletters

Le boulanger de Besançon nous a libérés de la misère du monde

Le boulanger de Besançon nous a libérés de la misère du monde

Nous devons mesurer le poids politique d'une histoire qui est plus que jolie.

Jusqu'au XIXe siècle, le couvre-feu était la norme

Jusqu'au XIXe siècle, le couvre-feu était la norme

Ce qui s'apparente à une mesure militaire est, au regard du temps long, d'abord une mesure de police chrétienne visant à mieux différencier le cycle du jour de celui de la nuit.

Sur TikTok, les ruptures se vivent à cœur ouvert

Sur TikTok, les ruptures se vivent à cœur ouvert

Sur le réseau social, des milliers d'utilisateurs partagent ce moment de grande vulnérabilité. Ils racontent les tromperies, leurs larmes, leurs fragilités. Mais pourquoi?

Newsletters