Monde

Guerilleros de l'info au Venezuela

Temps de lecture : 2 min

chavez
chavez

«Communiquer, mobiliser, organiser.» Ce sont de véritables «scouts de la communication» que veut mettre en place l'opération Tonnerre de la communication («Trueno comunicacional») lancée par Hugo Chavez dans sa dernière allocution dominicale de son émission «Allo Presidente!».

L'Universal de Caracas expose le projet initié par la ministre de la Communication et de l'information,Tania Diaz:

Il y a huit ans maintenant (tentative de coup d'Etat en avril 2002, ndlr), alors qu'on a massacré le peuple, les médias privés n'ont pas bougé. Le peuple est alors sorti dans la rue et a pris la parole pour réclamer la restitution du président légitime Hugo Chavez.(...) Huit ans plus tard, nous faisons en sorte que cela ne se reproduise plus, grâce notamment à une nouvelle génération qui dispose de plus d'outils de communication.

Objectif affiché des «guerillas de la communication»: démocratiser l'information et contre-balancer le pouvoir des médias privés, très hostiles au président en place depuis 1999.

Comme le rapporte le quotidien espagnol ABC, ces guerilleros de l'info auront pour seules armes «un cahier, un appareil-photo, un téléphone portable et un dictaphone» et seront répartis par escadrons de 25 lycéens.

Aucune allusion à la violence, donc, dans l'emploi du terme de «guerrilla», comme le précise le ministre de l'Education, Hector Navarro dans El Nacional:

Nous attendons des tirs qui se produiront durant cette guerilla communicationnelle qu'ils soient idéologiques, de propagande, d'idées et de campagne.

[Lire les articles sur El Universal ici, celui d'ABC ]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Hugo Chavez/Blatannews.com via Flickr CC License by

À LIRE ÉGALEMENT SUR HUGO CHAVEZ: Chavez, responsable mais (pas toujours) coupable

 

Newsletters

Aux États-Unis, une redéfinition radicale du mot «racisme»

Aux États-Unis, une redéfinition radicale du mot «racisme»

Le terme n'est plus uniquement utilisé pour décrire des préjugés ou des discriminations, mais pour évoquer un système de domination blanche qui aurait infecté la société entière.

En Argentine, le footing devient un acte politique

En Argentine, le footing devient un acte politique

Dans le contexte de confinement sans fin que traverse Buenos Aires, l'adepte de la course à pied est peut-être devenu·e un·e opposant·e à la politique du gouvernement central.

C'est le son de la police: le bruit aussi peut être une arme

C'est le son de la police: le bruit aussi peut être une arme

Aux États-Unis, l'usage des armes sonores employées contre les manifestant·es s'est largement répandu ces derniers mois, dans le contexte des rassemblements pour George Floyd.

Newsletters