Boire & manger

La meilleure façon de faire mûrir un avocat

Temps de lecture : 3 min

J'ai testé quatre méthodes différentes rien que pour vous.

Quelle est la meilleure technique pour que l'avocat offre la consistance que nous aurions voulu trouver dans la nature? | Isabella and Louisa Fischer via Unsplash
Quelle est la meilleure technique pour que l'avocat offre la consistance que nous aurions voulu trouver dans la nature? | Isabella and Louisa Fischer via Unsplash

Dans les grandes villes occidentales, l'avocat de supermarché mûr à point est devenu une légende urbaine, un véritable mythe, avec ses histoires dramatiques (les sécheresses en Californie et au Chili), ses méchants (les avocado toasts, qui ruinent la jeunesse) et même son propre emoji sur les smartphones.

Pourtant, contrairement à un personnage de conte ou à une créature chimérique, l'avocat mûr à point peut facilement devenir une réalité du quotidien, pour peu que l'on s'y prenne un peu à l'avance.

Lorsque l'on s'intéresse à la question du mûrissement des avocats, on peut trouver çà et là, dans les tréfonds d'internet, diverses astuces impliquant notamment des sacs en papier ou des fours. Nous avons testé quatre méthodes qui semblent assez populaires. Et comme il y a de grandes chances que vous n'ayez pas envie de perdre votre temps (puisque vous êtes en train de lire cet article en ce moment), passons sans plus attendre aux choses sérieuses!

Quatre méthodes pour faire mûrir un avocat, quatre résultats. | Ella Quittner

Méthode A: le four

«Peut-on réellement faire mûrir un avocat en seulement dix minutes?» a demandé Kelli Foster de The Kitchn, en 2015. La méthode qu'elle a proposée est de le faire cuire au four, enveloppé dans du papier d'aluminium, à 90°C pendant dix minutes (ou plus) jusqu'à ce qu'il devienne mou. Il faut ensuite le laisser refroidir, retirer l'aluminium et le couper. Le verdict de Kelli Foster? La texture est celle d'un avocat mûr, mais le goût n'est pas au rendez-vous.

Lors de notre essai, il ne nous a fallu que 15 minutes à 90°C pour que l'avocat offre la consistance que nous aurions voulu trouver dans la nature (enfin... dans notre panier de courses) et, cerise sur le gâteau, cela donnait un peu l'impression d'être en train de faire éclore un œuf de dinosaure.

Mais il y a un hic: le produit final présentait une texture inégale, aqueuse, manquant de goût et, pour reprendre les mots de notre rédacteur en chef Eric Kim, incarnait «ce sentiment décevant que l'on ressent lorsque l'on ouvre un avocat trop tôt». Disons-le, c'est plutôt un gros hic.

«Ne faites pas chauffer vos avocats au micro-ondes, ni au four afin de les faire mûrir plus vite, conseille le blog des California Avocados. Si vous essayez cette méthode, le passage au micro-ondes ou au four pourrait ramollir un peu la chair du fruit, ce qui pourrait lui donner l'air mûr sans qu'il le soit pour autant. L'avocat aura le goût d'un fruit encore vert et n'offrira pas cette saveur crémeuse et fondante que nous connaissons et aimons tous.»

Méthode B: l'appui de fenêtre (36 heures)

La méthode de l'appui de fenêtre (ou méthode dite «classique») s'est avérée être la meilleure technique de mûrissement des avocats de nos quatre essais. Nous avons placé un avocat pas mûr à la lumière directe et l'avons laissé au même endroit pendant 36 heures (nuit incluse, mais aucune berceuse n'a été chantée et aucune histoire qui fait peur n'a été racontée non plus).

À la fin de la période de maturation, la chair a révélé une certaine souplesse lorsque je l'ai légèrement tapotée, comme si l'avocat était un morceau d'argile. La chair était crémeuse et onctueuse, et s'est révélée, de loin, la plus mûre (parfaite pour un guacamole). Le fait de n'avoir besoin d'aucun matériel particulier a fait que c'est la méthode que nous avons le plus appréciée.

Méthode C: le sac en papier avec un fruit mûr (36 heures)

«Les bananes dégagent de l'éthylène, un gaz qui accélère le processus de mûrissement des avocats (et d'autres fruits). Conserver ces fruits au même endroit permet de voir le mûrissement se produire plus rapidement», indique Lifehacker.

Deux solutions: soit notre banane était défectueuse, soit il fallait plus de temps pour que la magie opère. Après 36 heures de cohabitation dans un sac en papier fermé, notre avocat test avait à peine mûri par rapport à son stade d'origine. Comme notre rédactrice en chef Arati Menon l'a remarqué, «la consistance était trop aqueuse». «Je pourrais peut-être utiliser cette méthode pour un avocat en salade», a suggéré Eric Kim.

Méthode D: le sac en papier avec de la farine (36 heures)

«L'association farine et sac en papier agit à la fois sur la concentration du gaz éthylène que produit l'avocat lui-même et l'absorption de l'humidité résiduelle, évitant ainsi au fruit de moisir et de s'abîmer à mesure qu'il mûrit», explique Thrillist.

À durée de maturation égale (36 heures), le sac en papier fermé rempli de quelques centimètres de farine tout usage a donné un fruit beaucoup, beaucoup plus mûr que celui qui était en compagnie de la banane. Cette méthode arrive en deuxième place après celle de l'appui de fenêtre. «C'est la technique parfaite pour un avocado toast, avec du sel», en a conclu Erin Alexander, la rédactrice adjointe des contenus partenaires.

Cet article a initialement été publié sur Food52.

Newsletters

La cuisine des chefs étoilés à la maison

La cuisine des chefs étoilés à la maison

Soixante-huit portraits et recettes des meilleures toques de France figurent au sommaire de ce livre signé Véronique André.

Quand la baguette de pain a-t-elle été inventée?

Quand la baguette de pain a-t-elle été inventée?

La réponse vous surprendra: c'était il y a très peu de temps.

Peut-on manger du porc vegan quand on est musulman?

Peut-on manger du porc vegan quand on est musulman?

Ça a l'air tellement bon.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio