Parents & enfants / Tech & internet

Une influenceuse accuse à tort un couple de tentative de kidnapping

Temps de lecture : 2 min

La police a décidé de clore l'affaire.

La femme a assuré sur Instagram que le couple aurait tenté de voler sa poussette dans un parking. | Ruffa Janes Reyes via Unsplash
La femme a assuré sur Instagram que le couple aurait tenté de voler sa poussette dans un parking. | Ruffa Janes Reyes via Unsplash

L'émotion est palpable dans la voix de Katie Sorensen lorsqu'elle évoque son histoire en se filmant depuis l'intérieur de sa voiture. Dans une vidéo postée sur son compte Instagram (depuis supprimé), elle raconte comment ses enfants ont failli se faire kidnapper sous ses yeux dans un supermarché de Petaluma, en Californie.

D'après elle, un couple latino l'a suivie dans le magasin et sur le parking en «faisant des commentaires sur l'apparence de [ses] enfants». L'homme aurait même «fait un mouvement, comme pour attraper ma poussette». Rapidement, la vidéo fait le buzz. De 6.000, Sorensen passe à plus de 80.000 abonné·es sur Instagram.

En tout, son histoire récolte plus de deux millions de vues et attire l'attention de la presse locale. Dans une interview télévisée, Sorensen explique que les ravisseurs «n'étaient pas exactement propre sur eux» et qu'ils la mettaient mal à l'aise.

Aucune preuve

En consultant les images de vidéosurveillance du supermarché, la police de Petaluma retrouve le couple décrit. Contactés, les deux personnes se montrent d'après les autorités très coopératives et nient les accusations.

Réintérogée par la police, Sorensen affirme alors qu'elle est «prête à témoigner et qu'elle veut que le couple soit poursuivi». En l'absence de preuve, la police a préféré clore l'affaire, précisant que «les informations réunies tendent à confirmer la version du couple».

D'après des proches du couple, interviewés par Buzzfeed News, les deux personnes en question, eux-même parents de cinq enfants, sont horrifiés par les accusations de Sorensen. Ils affirment qu'ils ne parlaient pas de ses enfants mais discutaient de leurs propres petits-enfants.

Ils expliquent aussi avoir paniqué après s'être aperçu que leur photo circulait sur des pages de la mouvance QAnon. Cette communauté est persuadée qu'une cabale secrète organise un réseau de pédophilie international. Les proches du couple latino estiment que Sorensen a fait preuve de profilage racial.

Comme le souligne Buzzfeed, ce n'est pas la première fois qu'un témoignage de parent affirmant avoir échappé in extremis à un kidnapping agite les réseaux sociaux. S'il est évidement important d'être vigilant, ces histoires ne sont pas représentatives de la réalité du trafic d'enfants, qui touche majoritairement des enfants vulnérables, en situation de détresse sociale ou économique.

Newsletters

Les césariennes portent-elles ce nom à cause de Jules César?

Les césariennes portent-elles ce nom à cause de Jules César?

Contrairement à la légende urbaine, Jules César n'était pas le premier enfant à naître par césarienne.

Avec la pandémie, leur post-partum a été plus rude

Avec la pandémie, leur post-partum a été plus rude

Après un accouchement, de nombreuses femmes sont touchées par un baby blues, voire par une dépression. Mais qu'en est-il dans ce contexte de pandémie de Covid-19?

Onil, ville espagnole pionnière dans la fabrication de poupées à l'effigie d'enfants trisomiques

Onil, ville espagnole pionnière dans la fabrication de poupées à l'effigie d'enfants trisomiques

La poupée représentant un bébé atteint du syndrome de Down, conçue par la marque Miniland, a été élue «meilleur jouet de l'année» 2020.

Newsletters