Boire & manger / Monde

Pourquoi le thé n'a pas le même nom à travers le monde

Temps de lecture : 2 min

Tout est une question d'arrivée par la terre ou la mer.

Thé, cha, ocha... le thé est nommé différemment dans le monde. | Drew Jemmett via Unsplash
Thé, cha, ocha... le thé est nommé différemment dans le monde. | Drew Jemmett via Unsplash

Cet article est publié en partenariat avec Quora, plateforme sur laquelle les internautes peuvent poser des questions et où d'autres, spécialistes du sujet, leur répondent.

La question du jour: «Pourquoi le thé se nomme différemment selon les pays?»

La réponse de Claire Heinrich:

Ceux qui ont déjà voyagé ont peut-être remarqué que certains pays utilisaient le mot cha et ses dérivés pour désigner le thé: ocha en japonais, chá en mandarin, chay en russe, chaï en hindi, chá en portugais, chai en swahili…

Les autres pays, quant à eux, utilisent un mot proche du français (thé): thee en néerlandais, en italien.

En réalité, il n'existe que deux mots dans le monde entier pour désigner le thé: les dérivés de tea, et les dérivés de cha. Le mot signifiant thé dans presque toutes les langues du monde dérive de l'une ou l'autre de ces prononciations. Deux exceptions notables (en Europe) sont le polonais, herbata, et le lituanien, arbata.

Par la terre ou la mer

Les racines de ces deux mots viennent toutes deux de Chine. Le commerce du thé a commencé il y a environ 2000 ans le long de la route de la soie. À l'époque, le terme cha est celui qui était employé dans la plus grande partie de la Chine. Avec le développement du commerce du thé, tous les pays traversés par cette route de la soie ont adopté un dérivé de cha. C'est par exemple devenu chaï en hindi, chay en persan, shay en arabe ou encore chay en turc.

Cependant, ce terme n'était pas utilisé dans toute la Chine. Ainsi, en minnan, le langage utilisé sur toute la côte chinoise ainsi que sur l'île de Taïwan, le mot n'était pas prononcé cha mais te. C'était encore le cas quand les Néerlandais arrivèrent en Chine au XVIIe siècle. À l'époque, les principaux ports de commerce néerlandais étaient Fujian et Taïwan, deux endroits où on employait le mot te pour désigner le thé. C'est donc par la mer que les Néerlandais ont ramené le thé en Europe au XVIIe siècle, et avec lui son appellation te, devenue par la suite le tea anglais ou encore le thé français.

Le thé chinois pu-erh. | Macau Photo Agency via Unsplash

En résumé, lorsque le thé est arrivé par la terre, il a été appelé cha (ou un de ses dérivés) et lorsqu'il est arrivé par la mer, il a été appelé te (ou un de ses dérivés).

Avez-vous néanmoins remarqué l'anomalie sur la carte ici? Le Portugal! En portugais, thé se dit chá. Pourquoi cette différence par rapport à ses voisins européens, où le thé est arrivé par la voie terrestre? En réalité, ce sont les Portugais qui sont arrivés les premiers en Chine, dans les années 1500. À cette époque, leur port de commerce principal n'était pas Fujian mais Macao… Or, à Macao, on utilisait le mot chá et non te, et les Portugais ont donc ramené ce terme avec leurs premières cargaisons de thé.

Newsletters

Manger épicé, un symbole de virilité (selon les hommes)

Manger épicé, un symbole de virilité (selon les hommes)

Le piment serait-il un pénis de substitution?

Aux Lyonnais, près de l'Opéra Comique, et dix autres excellents bistrots parisiens

Aux Lyonnais, près de l'Opéra Comique, et dix autres excellents bistrots parisiens

Des adresses hautement recommandables pour faire vibrer les papilles et se réchauffer le cœur.

Bushmills, l’Irish whiskey qui a le goût de l’histoire

Bushmills, l’Irish whiskey qui a le goût de l’histoire

L’une des plus anciennes distilleries de whiskey encore en activité, The Old Bushmills Distillery, a traversé les siècles à hauteur d’homme et de femme, avec ses moments de gloire et ses blessures. Pour mieux le raconter dans ses bouteilles.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio