Santé / Monde

Une compagnie aérienne russe réserve des sièges aux passagers refusant de porter un masque

Temps de lecture : 2 min

L'initiative signée Aeroflot vise à éviter les complications logistiques.

Sur la majorité des vols, les voyageurs ont l'obligation de porter un masque, sauf pour boire et manger. | Jeffrey Groeneweg / ANP / AFP

 
Sur la majorité des vols, les voyageurs ont l'obligation de porter un masque, sauf pour boire et manger. | Jeffrey Groeneweg / ANP / AFP  

Avec le Covid-19, nos déplacements en avion ne sont plus les mêmes et certaines personnes semblent avoir du mal à s'y faire. Plusieurs incidents impliquant des passagers réfractaires à l'idée de mettre le masque à l'intérieur de l'appareil ont perturbé de multiples trajets aériens depuis le début de la pandémie.

Aeroflot, une compagnie aérienne russe low cost, a trouvé une solution pour remédier à ce problème: installer à bord de ses avions des sièges spécifiques pour ces voyageurs refusant de porter leur masque.

L'objectif n'est pas d'encourager cette pratique, mais plutôt de ne pas entraîner de complications logistiques –un avion ne peut pas s'arrêter en plein vol pour expulser une personne, rappelle CNN avec un brin d'ironie.

«Il est extrêmement important pour nous d'assurer la sécurité de tous les passagers» en évitant, notamment, toute propagation du virus dans l'appareil, a précisé dans un communiqué la porte-parole de la compagnie.

Incidents à la pelle

Plusieurs cas de voyageurs refusant de porter le masque ont été recensés depuis l'apparition du virus et la mise en place des mesures sanitaires.

Aux États-Unis par exemple, une bagarre a éclaté entre plusieurs passagers, dont certains ne voulaient par porter un masque à la porte d'embarquement de l'aéroport international de Denver.

Le 18 octobre, lors d'un vol Easyjet, une femme a dû quitter l'avion qui relie Belfast et Édimbourg avant le décollage pour la même raison. Elle a même été arrêtée à la sortie pour avoir fait semblant de tousser sur les autres voyageurs. Au Japon, un cas similaire a été recensé.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Certaines personnes sont vraiment prêtes à tout pour passer entre les mailles du filet, par exemple en grignotant tout au long du trajet –le retrait du masque étant autorisé le temps de manger. Un homme de 41 ans à bord d'un avion à destination de Tenerife a ainsi passé tout le vol à manger une boîte de gâteaux apéritifs. C'était des Pringels et le vol a duré quatre heures.

Newsletters

Hépatites pédiatriques d'origine inconnue: ce qui ressort des premières investigations

Hépatites pédiatriques d'origine inconnue: ce qui ressort des premières investigations

Au moins 450 enfants sont atteints d'hépatites aiguës à travers le monde. Aujourd'hui, personne ne peut encore émettre de recommandations pour protéger les plus jeunes.

Que faut-il savoir sur la variole du singe?

Que faut-il savoir sur la variole du singe?

Même si la prudence reste de mise, inutile de paniquer, les infections restent bénignes dans la grande majorité des cas.

Le réchauffement climatique nuit à votre sommeil

Le réchauffement climatique nuit à votre sommeil

Et avec la hausse des températures, vous allez de moins en moins dormir.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio