Politique

Pascal Canfin: «Ce serait bien que Gérald Darmanin arrête d'hystériser la majorité»

Temps de lecture : 2 min

Le député européen (LREM-Renew) a répondu à Slate sur le «soutien personnel» apporté par le ministre de l'Intérieur à Nicolas Sarkozy, actuellement jugé dans l'affaire des écoutes.

Pascal Canfin, député européen (LREM-Renew) et président de la commission Environnement du Parlement européen, était l'invité de «Votre instant politique» sur la chaîne France Info, vendredi 11 décembre.

Hélène Decommer, rédactrice en chef de Slate, a pu l'interroger sur plusieurs points (à 39'50 de la vidéo):

  • Quel regard portez-vous sur le militantisme de Greta Thunberg?
  • Faut-il taxer les véhicules les plus polluants?
  • Accord européen, programme vert de Joe Biden aux États-Unis, engagement de la Chine pour une neutralité carbone... Assiste-t-on à un moment charnière de la transition énergétique?
  • Gérald Darmanin a apporté son «soutien personnel» à Nicolas Sarkozy, après l'annonce des réquisitions dans l'affaires des écoutes. Est-ce le rôle d'un ministre de la République?

À la dernière question, Pascal Canfin a répondu: «Non, et ce serait bien que Gérald Darmanin arrête d'hystériser la majorité. Donc évidemment non, ce n'est pas le rôle du ministre de l'Intérieur; ce ne serait le rôle d'aucun ministre mais particulièrement pas ni celui de la Justice, ni celui de l'Intérieur.»

«Votre instant politique» est un magazine d'actualité quotidien de la chaîne France Info, présenté par David Delos. En partenariat avec Slate.fr tous les vendredis.

Newsletters

«The Crown» va-t-elle précipiter la chute de la monarchie britannique?

«The Crown» va-t-elle précipiter la chute de la monarchie britannique?

En revenant sur les années Diana, la série souligne une affaire qui a durablement entaché la réputation d'une Couronne de plus en plus embourbée dans ses traditions.

Avant l'arrivée de Biden, le grand ménage

Avant l'arrivée de Biden, le grand ménage

Une transition loin d'être paisible.

Attention, un Trump peut en cacher un autre

Attention, un Trump peut en cacher un autre

Dernière ligne droite avant l'investiture de Joe Biden, ce 20 janvier, à Washington. Une investiture à laquelle Donald Trump, en bon perdant, ne se rendra pas. Le 45e président des États-Unis a enfin admis sa défaite, dans les mots et dans les...

Newsletters