Monde

Les Etats-Unis n'ont plus d'«ennemis combattants»

Temps de lecture : 2 min

Les Etats-Unis suppriment la mention «combattant ennemi» de leur vocabulaire. Le communiqué publié sur le site du ministère de la Justice (DoJ) annonce qu'une nouvelle règle justifiant la détention par l'Etat de prisonniers à Guantanamo a été soumise devant un tribunal fédéral. Désormais, la détention d'un suspect de terrorisme «se basera sur les lois internationales», souligne le communiqué. Seuls resteront détenus ceux qui ont apporté un soutien important (substantial) à Al-Qaïda ou aux talibans, précise le département de la Justice. Le concept d'ennemi combattant mis en place par l'administration Bush a justifié jusqu'ici la détention illimitée de suspects à Guantanamo sans inculpation, parfois depuis sept ans. Il en resterait près de 200.

En savoir plus:

Newsletters

Est-ce que nous sommes en train de nous transmettre le «pire rhume de tous les temps»?

Est-ce que nous sommes en train de nous transmettre le «pire rhume de tous les temps»?

«Je dormais à peine, je me réveillais la nuit en toussant, le nez qui coule constamment et je me sentais tellement fatiguée.»

Le père de Britney Spears a mis sa chambre sur écoute

Le père de Britney Spears a mis sa chambre sur écoute

«Même dans son lieu sacré, à savoir chez elle, chaque demande était observée et enregistrée. Ses relations intimes étaient étroitement gérées.»

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 18 au 24 septembre 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 18 au 24 septembre 2021

Départ d'Angela Merkel, éruption du volcan Cumbre Vieja aux Canaries et afflux de migrants le long du Rio Grande... La semaine du 18 au 24 septembre en images.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio