Boire & manger

Qui sont les chefs français les plus suivis sur Instagram?

Temps de lecture : 5 min

Confinement ou pas, la plateforme de partage de photos et vidéos est un moyen très plébiscité par les cuisiniers et pâtissiers pour maintenir le lien avec leurs clients.

L'Équinoxe, la pâtisserie signature de Cyril Lignac. | Julia Pianetti
L'Équinoxe, la pâtisserie signature de Cyril Lignac. | Julia Pianetti

Selon l'excellent magazine Le Chef, l'application de partage de photos et de vidéos Instagram est très plébiscitée par le monde de la gastronomie, des restaurants et des amateurs de spécialités culinaires.

Les grandes figures de la cuisine et de la pâtisserie attirent plus de 300.000 passionnés chaque jour sur leurs comptes: une référence dans l'univers du savoir-manger et des adresses en vue.

En tête du palmarès, Cyril Lignac dont la communauté s'élève à 2,6 millions d'abonnés. Le pâtissier Cédric Grolet, chef brillant du Meurice et de sa boutique au 35, avenue de l'Opéra, a quant à lui 1,7 million de followers. La France est devenue une nation de becs sucrés.

Pour Bruno Verjus, chef de La Table à Paris, Instagram est un vecteur de communication et de promotion formidable: «Le réseau est précieux, élégant, sans être intrusif. C'est un outil qualitatif très professionnel.» Certains chefs se font ainsi accompagner par des spécialistes au moment de créer leur compte.

Le palmarès des chefs français sur Instagram

Plus de 500.000 abonnés

De 250.000 à 500.000 abonnés

De 100.000 à 250.000 abonnés

Conquérir une clientèle en puissance

La présence effective sur Instagram influe sur les relations humaines entretenues avec la clientèle. Le média rapproche les chefs des convives, ce qui est une notion moderne: cuisiniers et gourmets sont sur le même bateau, il n'y a pas d'aigreur, de désamour dans les contenus. «Cela permet de forger une communauté de clients, une vision partagée de la cuisine. Grâce à Instagram, je suis sollicité pour organiser des dîners et par des jeunes en quête de conseils», note Frédéric Simonin, élève de Joël Robuchon, étoilé dans le XVIIe arrondissement de Paris.

«Instagram est un outil visuel. Le goût des plats passe avant tout, l'esthétique est louable, mais un beau plat n'est pas forcément délicieux», commente Arnaud Faye, chef double étoilé à La Chèvre d'Or à Èze-Village, au-dessus de Nice.

Pour Bruno Verjus, «les images données sur Instagram sont en adéquation avec la réalité culinaire offerte dans mon restaurant».

D'après les professionnels de la communication soucieux de la bonne marche des relations entre restaurateurs et clients, il est indispensable pour un ou une cheffe de cuisine d'être présent sur Instagram. C'est un support idéal, surtout pour les générations montantes, une cible importante.

La clientèle des bars-restaurants est en train de rajeunir, la table est un loisir à toutes classes d'âge. Il s'agit pour les restaurateurs de se faire connaître et de conquérir une clientèle en puissance, et de dialoguer avec elle.

Et il n'y a pas que les plats en photos ou en vidéos: les coulisses d'un restaurant, le chef au marché, sa propre histoire, sa vie privée, des projets, des moments de vie en dehors des cuisines enrichissent les contenus, ce qui est capital. Les chefs ne sont pas que des cuisiniers.

Pendant le confinement, l'activité des chefs s'est retrouvée sur Instagram. Il s'agissait de continuer à envoyer des préparations, les spécialités de chez eux, la cuisine à la maison si utile pour les confinés: éviter la répétition des classiques de famille et savourer des histoires de plats, de produits. Qu'est-ce qu'une bonne omelette? Baveuse ou pas? Un soufflé réussi au chocolat: un dessert de plus en plus prisé chez les internautes. Il faut être à l'écoute des mangeurs.

Instagram demeure le moyen idéal pour transmettre des informations sur les offres nouvelles, les menus à emporter ou à livrer et l'avenir immédiat du chef et de son restaurant. Ce lien concret est la base des instagrameurs de l'univers de la table.

Une minorité de cheffes instagrameuses

Il reste que le média en plein boom est très masculin: les cheffes sont en forte minorité, trois cuisinières étoilées seulement dans ce palmarès –c'est peu. Il y aurait 500 cuisinières professionnelles en France, un chiffre en notable progression.

Le Michelin n'en recense qu'une douzaine, hélas. Instagram devrait amplifier leur notoriété et leur image culinaire; il en va de leur avenir en ces temps d'incertitudes et de confinement. La plateforme est une ouverture sur le monde des foodistes, certains très curieux de la cuisine de cheffes telles qu'Anne-Sophie Pic et Stéphanie Le Quellec, toutes deux étoilées.

Et Twitter?

Les chefs français les plus suivis sur Twitter

Bernard Pivot, Lyonnais et fier de l'être, avait rendu hommage sur Twitter à Paul Bocuse, décédé le 20 janvier 2018: «Dans quatre domaines, Paul Bocuse a été un grand chef: impérial en cuisine, novateur en communication, créatif en affaires, magnifique en amitié.»

138.000 tweets ont été envoyés dans le monde pour rendre hommage à Paul Bocuse. Le Michelin 2021 redonnera-t-il la troisième étoile au restaurant familial près de Lyon? Réponse le 18 janvier prochain.

Newsletters

La cuisine des chefs étoilés à la maison

La cuisine des chefs étoilés à la maison

Soixante-huit portraits et recettes des meilleures toques de France figurent au sommaire de ce livre signé Véronique André.

Quand la baguette de pain a-t-elle été inventée?

Quand la baguette de pain a-t-elle été inventée?

La réponse vous surprendra: c'était il y a très peu de temps.

Peut-on manger du porc vegan quand on est musulman?

Peut-on manger du porc vegan quand on est musulman?

Ça a l'air tellement bon.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio