France

Nouvel apéro géant Facebook annulé

Slate.fr, mis à jour le 11.04.2010 à 18 h 47

Il semblerait que les autorités aient trouvé la solution pour empêcher les jeunes de se retrouver en masse lors d'apéros géants organisés à partir de Facebook: le rappel des responsabilités et des risques encourus par les organisateurs de tels évènements.

Ainsi, un jeune Redonnais qui avait lancé l'idée d'un tel rassemblement dans sa ville et avait réuni plus de 1.000 inscrits a annulé le projet suite à une convocation de la gendarmerie, comme le rapporte Ouest France: «les gendarmes lui ont expliqué les risques d'un tel événement et les responsabilités qu'il encourait comme organisateur de fait, étant à l'origine de l'appel lancé sur Facebook. Un discours visiblement convaincant.»

Comme l'écrivait Slate il y a quelques jours dans un article consacré à cette nouvelle mode, le créateur du groupe Facebook de l'apéro géant de Nancy avait lui aussi fini par annuler la manifestation, dépassé par l'ampleur des enjeux. «La police a joint un membre du groupe, avait-il raconté à Slate. Du coup, j'ai décidé de les appeler: même si j'étais anonyme, ils auraient fini par me retrouver. Ils m'ont prévenu que le nettoyage de la place Stanislas ainsi que les éventuelles détériorations et interventions des forces de l'ordre et secouristes seraient à mes frais. Dans ces conditions, j'ai préféré tout annuler.»

La situation est compliquée à gérer pour les pouvoirs publics car il n'y a pas d'organisateur désigné. Même les raves party, pourtant réputées arnachiques, bénéficient d'une organisation autour de militants de la cause techno. Pour un apéro géant, rien de tel. Juste un jeune qui a un jour l'idée de lancer un groupe. Comme ça, pour voir. «J'ai eu l'idée de cet apéro géant car un de mes amis m'a raconté la soirée qu'il avait passée à Nantes, lors de l'apéro de novembre. Tous les jeudis soirs à Rennes, les étudiants se réunissent et font la fête. Alors, je me suis dit que ce serait plus sympa de réunir tout le monde», explique simplement l'étudiante anonyme de 22 ans qui a organisé l'apéro rennais.

Reste à savoir si tous les organisateurs d'apéros géants seront aussi prudents que ceux de Redon ou de Nancy. A Brest, où le dernier en date avait réuni 7.000 personnes, il est déjà question d'un apéro géant pour fêter la montée du Stade brestois en Ligue 1.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: La foule nantaise le 10 novembre 2009. Capture d'écran reportage Presse-Océan.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte