Santé / Monde

San Francisco vote pour l'interdiction de fumer dans les appartements

Temps de lecture : 2 min

Il sera néanmoins toujours autorisé d'y fumer du cannabis.

Parmi le conseil en charge d'évaluer cette nouvelle loi, dix individus sur onze ont finalement voté pour que celle-ci soit adoptée. | Mathew MacQuarrie via Unsplash
Parmi le conseil en charge d'évaluer cette nouvelle loi, dix individus sur onze ont finalement voté pour que celle-ci soit adoptée. | Mathew MacQuarrie via Unsplash

Ce mercredi 2 décembre 2020, les superviseurs de San Francisco, en charge de répondre aux besoins des habitants de la ville et d'établir les politiques urbaines, ont voté une loi qui prévoit l'interdiction de fumer des cigarettes à l'intérieur des appartements. Il sera toutefois toujours autorisé de fumer du cannabis chez soi.

Le conseil des superviseurs de San Francisco est l'organe législatif du gouvernement de la ville et du comté de San Francisco en Californie. Il est composé de onze personnes. Parmi elles, dix ont choisi de voter pour que la nouvelle loi anti-tabac soit adoptée.

Alors que le projet de loi initial ne distinguait pas les cigarettes de la marijuana, les superviseurs ont finalement décidé de voter l'interdiction de fumer des cigarettes en appartement, mais d'y autoriser la consommation de cannabis, celui-ci étant interdit dans l'espace public.

Le conseil se réunira la semaine prochaine pour entamer une seconde lecture de l'ordonnance, avant que celle-ci ne soit envoyée au bureau de London Breed, la maire de San Francisco, dont la mission est notamment de décider l'application des lois votées par le conseil des superviseurs. Dans le cas où elle la signerait, la loi entrera en vigueur le mois suivant.

«Tout le monde devrait pouvoir respirer un air propre dans son foyer»

L'adoption de cette ordonnance a pour but de protéger les individus du tabagisme passif. Elle prévoit d'interdire de fumer dans les immeubles qui regroupent au minimum trois appartements. Il sera également prohibé de fumer dans les parties communes de ces immeubles.

Il sera néanmoins toujours possible de continuer à consommer du cannabis à usage médical ou récréatif. Une fois la loi mise en application, son non-respect fera encourir une amende de 1.000 dollars [plus de 800 euros].

Actuellement, il est déjà illégal de fumer dans les espaces communs des immeubles, comme les ascenseurs et les halls d'entrée. Cette ordonnance étendrait l'interdiction de fumer à l'intérieur des appartements et aux immeubles en copropriété.

Le superviseur Norman Yee, à l'initiative de cette législation, a récemment publié un tweet dans lequel il exprime sa gratitude envers ses collègues qui l'ont soutenu dans son combat. Il rappelle notamment que «le tabagisme passif est nuisible. Tout le monde devrait pouvoir respirer un air propre dans son foyer.»

Newsletters

Non, 1.200 calories par jour ne suffisent pas au corps pour fonctionner

Non, 1.200 calories par jour ne suffisent pas au corps pour fonctionner

Un mythe qui a la dent dure.

Le couvre-feu à 18h: trop, c'est trop

Le couvre-feu à 18h: trop, c'est trop

Même en classe de quatrième, j'avais le droit de rentrer à la maison plus tard que ça.

Grâce au Covid, je peux enfin déprimer tranquillement

Grâce au Covid, je peux enfin déprimer tranquillement

[BLOG You Will Never Hate Alone] La dépression est devenue tendance. Quiconque n'en souffre pas est désormais considéré comme suspect.

Newsletters