Life

Ces animaux qui combattent le réchauffement climatique

Slate.fr, mis à jour le 10.04.2010 à 17 h 17

La protection de certaines espèces animales comme les chauves-souris et les lézards ou encore des oiseaux pourrait être un moyen naturel de lutter contre le changement climatique. C'est ce que pensent des chercheurs de l'université du Maryland, qui ont publié une étude le 5 avril sur le sujet dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences:

La présence, l'abondance et la diversité des oiseaux, des chauves-souris et des lézards, les plus grands prédateurs d'insectes qui se nourrissent de feuillages, ont un impact sur la croissance des plantes. Sans plantes, il n'y a plus d'organismes qui captent le carbone.

Jusqu'ici, les scientifiques estimaient que ces animaux n'avaient pas d'impact sur la croissance des plantes, car ils se nourrissent à la fois d'insectes herbivores mais également d'insectes insectivores, ce qui compense en diminuant le nombre de prédateurs d'insectes.

Mais en étudiant les résultats de 113 études où des oiseaux, des chauves-souris et des lézards ont été retirés d'habitats naturels sur quatre continents, les chercheurs américains pensent que ces animaux on un effet positif sur la croissance des plantes.

[Lire l'article sur Wired.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: lizard, suchitra prints via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte