Société

«Je n'explique pas ce changement de personnalité»

Temps de lecture : 6 min

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Élisa, qui avait noué une relation prometteuse avec un homme, jusqu'à ce que celui-ci prenne brutalement ses distances.

«Je suis de plus en plus perdue quant à son changement de comportement.» | Vincent Albanese via Flickr 
«Je suis de plus en plus perdue quant à son changement de comportement.» | Vincent Albanese via Flickr 

«C'est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Vous pouvez aussi laisser votre message sur notre boîte vocale en appelant au 07 61 76 74 01 ou par Whatsapp au même numéro. Lucile vous répondra prochainement dans «C'est compliqué, le podcast», dont vous pouvez retrouver les épisodes ici.

Et pour retrouver les chroniques précédentes, c'est par là.

Chère Lucile,

J'ai 33 ans, et depuis plusieurs années, je rêve de rencontrer un homme avec qui je pourrais construire une histoire et partager ma vie. Après quelques échecs sentimentaux, j'ai rencontré il y a deux mois un homme via une application de dating.

Dès nos premiers échanges écrits, on a tout de suite noté une complicité et des objectifs de vies mutuels.

On a donc décidé de se voir en face-à-face après une semaine de dialogue passionnant. Notre premier rendez-vous a confirmé notre attirance et notre complicité, il décide juste après de me surprendre en m'invitant un week-end à la mer. J'avais rarement vu un homme aussi attentionné, tout au long de notre week-end, il avait pensé au moindre petit détail et m'a avoué que j'étais celle qu'il avait attendu toute sa vie. Je suis complètement séduite par lui, et même si je me dis que ça va probablement trop vite, je me rassure en me disant que quand tu rencontres la bonne personne, les doutes se dissipent et c'est comme ça que ça devrait être: simple et facile.

Nous habitons dans des régions différentes et décidons de nous rejoindre quelque part en France afin de passer une semaine ensemble et pouvoir encore plus se connaître. La semaine se passe super bien: on a du mal à se lâcher sur le quai de la gare après avoir passé tant de jours rien que tous les deux. On est ravis de voir que cette histoire est plus que bien partie, et on a hâte de se revoir vite.

Deux semaines plus tard, je vais passer un week-end chez lui. Là encore, on passe d'excellents moments à deux. Il s'ouvre de plus en plus et me montre par de petites attentions à quel point je compte pour lui.

On est apaisés de s'être rencontrés, tout va pour le mieux, on parle de nos prochaines rencontres, on est impatients de se revoir ailleurs et dans d'autres contextes. Je rentre chez moi et on est tous les deux tristes de se quitter mais on sait pertinemment que l'on va se revoir bientôt.

Une fois rentrée chez moi, au fil des jours, je le sens de plus en plus distant. Il ne m'écrit pratiquement plus. Ça me vexe énormément et on passe une semaine à se louper au téléphone. Pour faire simple, personne ne fait le moindre effort, puis le mercredi, l'annonce tombe. Nous allons être reconfinés. Je m'attend à ce qu'il m'appelle après cette terrible nouvelle pour l'avenir de notre couple mais j'ai droit à un SMS qui dit: «On a bien fait d'en profiter.»

Je suis de plus en plus perdue quant à son changement de comportement et me demande où cela va bien pouvoir nous mener. Les jours passent. Il ne prend même plus la peine de m'appeler ni de m'écrire. Cela dure quatre longs jours avant que je décide de l'appeler.

Au début, il fait comme si de rien n'était, mais à force d'insister, il finit par m'avouer qu'il est très déprimé en ce moment, qu'il n'arrive plus à gérer son travail, son déménagement et notre distance.

Cette conversation ne mène à rien, je ne comprends pas vraiment ce qu'il attend de moi. Il n'est pas clair, me dit que ça ne va pas le faire, puis me demande d'être patiente avec lui. Je finis par lui dire qu'il doit prendre son temps pour réfléchir et que moi aussi je réfléchirai de mon côté.

Après tout, ai-je vraiment envie de m'engager avec une personne qui est capable de me rejeter comme ça du jour au lendemain? Est-ce que son comportement est normal?

Après cet appel, je lui ai écrit pour lui dire que j'étais là pour lui, que je comprenais ce qu'il traversait et que je comprenais s'il décidait d'arrêter la relation.

Il m'a répondu pour me dire à quel point il est chanceux de m'avoir et qu'il aime de plus en plus ma personnalité. Depuis, je n'ai plus eu aucune nouvelle... Sachant que le jour précédant notre appel, je lui avais fait envoyer un cadeau accompagné d'une carte qu'il a dû recevoir juste après notre appel. Il n'a même pas pris la peine de me remercier.

Je ne comprends pas, ni n'explique ce comportement. Il a pourtant l'air équilibré: on a eu des conversations profondes sur l'empathie, le respect et la bienveillance. Jamais je ne me serais imaginée qu'il puisse ne plus jamais me parler comme ça.

Je ne sais pas quoi en penser: est-il réellement en dépression? Est-ce que pour lui plus rien n'a la moindre importance, moi incluse? Ou suis-je complètement à côté de la plaque? Peut-être a-t-il tout simplement changé d'avis sur le fait d'être en couple avec moi et n'a pas l'honnêteté de me le dire.

J'ai l'impression d'être déjà suffisamment allée vers lui et donc ne souhaite plus le contacter. Après tout, s'il en avait envie il le ferait, comme il l'a toujours fait depuis le début.

Je me demande toujours comment on peut faire tous ces efforts de séduction, de partage et d'engagement. Se promettre un respect mutuel et énormément de communication pour d'un coup complètement ignorer la personne avec laquelle on a essayé de construire une histoire quelques jours plus tôt.

Je n'explique pas ce changement de personnalité et ça me rend triste de me dire que c'est terminé sans aucune émotion de sa part.

Élisa

Chère Élisa,

Vous ne savez pas. C'est à la fois ce qui vous angoisse et ce qui permet à votre cerveau de profiter d'un boulevard pour réfléchir encore et encore à ce que vous auriez pu faire et ce qu'il aurait pu dire mieux. Vous ne savez pas. C'est sûr, le moment est rude. En plus d'une situation sanitaire compliquée, vous vous retrouvez à gérer des montagnes russes émotionnelles, une relation qui débute et puis s'arrête d'un coup.

La vérité, c'est que dans n'importe quel type de relation, la rupture peut arriver à tout moment de la part de la personne en face et on ne peut rien y faire. On énonce un fait, ou comme ici on l'exprime juste par des actes: l'histoire est finie et c'est comme ça. On ne saura pas toujours pourquoi exactement, c'est une prérogative de l'autre de partager ou non ses raisons.

Un milliard de raisons peuvent avoir poussé cet homme à couper les ponts avec vous. Rien ne l'oblige à les partager. Vous jugeriez peut-être que certaines sont bonnes et justifient le geste et que d'autres ne sont pas valides. Mais ce n'est pas votre place. Vous n'avez aucun pouvoir et aucun droit sur ces raisons.

Vous pouvez juste, malheureusement, faire votre chemin dans l'acceptation du deuil de cette histoire. Vous auriez probablement pu vivre une belle histoire, mais elle ne s'est pas écrite. Ça arrive beaucoup plus qu'on ne le croit et, encore une fois, pour tout un tas de raisons.

Ce que vous devez maintenant faire, dans cette étape du deuil, c'est éviter de remplir les blancs toute seule: vous ne savez pas si cet homme n'a eu aucune émotion, vous ne connaissez pas exactement ses sentiments. Tenez-vous en aux faits, il y a eu des rendez-vous et des discussions, et puis après il y a eu le silence. Vous ne pouvez pas plaquer sur cet homme des sentiments dont vous ignorez tout, que ce soit pour vous faire du mal ou vous dédouaner.

Je comprends que ces incertitudes et ces silences qui ne veulent rien dire peuvent rendre folle. Je suis la première à vouloir donner du sens à tout, comprendre et discuter jusqu'à ce que les sujets soient épuisés. Mais il faut parfois regarder la vérité en face: cet homme a des raisons pour ne pas s'expliquer plus auprès de vous. Il vous impose une rupture comme vous auriez bien pu lui imposer.

Le reste, sa vérité, ses raisons, ça ne vous regarde plus et vous n'en saurez peut-être jamais plus. Ça peut vous mettre en colère, et c'est une saine colère de frustration, mais c'est comme ça. Cette personne a des sentiments, vous ne savez juste pas lesquels et il a refusé de vous le dire, c'est son droit. N'écrivez juste pas en parallèle une histoire dont vous ignorez 50% et qui pourrait à court ou à long terme vous faire du mal. Gardez le meilleur. Tournez la page.

«C'est compliqué», c'est aussi un podcast. Retrouvez tous les épisodes:

Newsletters

«On vend sa jeunesse»: la parenthèse secrète des escort-boys étudiants

«On vend sa jeunesse»: la parenthèse secrète des escort-boys étudiants

Rencontre avec des jeunes hommes, «auto-entrepreneurs du sexe», qui nous racontent leurs motivations, leurs avantages et leurs souffrances.

Comment fabrique-t-on un bon personnage de flic pour une série?

Comment fabrique-t-on un bon personnage de flic pour une série?

Il existe un moyen d'offrir aux spectateurs autre chose qu'une énième variation d'un archétype de policier vu et revu.

Jusqu'au siècle dernier, les femmes qui riaient étaient dangereuses

Jusqu'au siècle dernier, les femmes qui riaient étaient dangereuses

Pour la gent féminine, s'esclaffer a longtemps été encadré, contrôlé et craint: ce n'est qu'au XXe siècle qu'elles ont pu se permettre de rire à gorge déployée.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio