Sciences

Le nom et l'origine de cette odeur si spéciale après la pluie

Temps de lecture : 2 min

Ces parfums que nous associons à la pluie sont le fruit de plusieurs phénomènes.

C'est notamment la molécule appelée géosmine qui provoque l'odeur particulière du pétrichor. | Erik Witsoe via Unsplash
C'est notamment la molécule appelée géosmine qui provoque l'odeur particulière du pétrichor. | Erik Witsoe via Unsplash

Vous êtes-vous déjà demandé d'où venait cette odeur si particulière de la pluie? Ce parfum, qui fait souvent penser au printemps, a été appelé «pétrichor» par deux scientifiques australiens dans les années 1960. Ce nom fait alors référence à un liquide huileux produit par certaines plantes et qui vient de l'humidification de la terre.

Les odeurs que nous associons à la pluie sont le fruit de plusieurs phénomènes. Toutefois, l'agréable parfum qui vient après la pluie et que l'on sent particulièrement en forêt serait le fruit de bactéries appelées actinobactéries.

Ces dernières sont un type de microbes filamenteux issus des sols humides et chauds. Avant les averses, les bactéries produisent des spores dans la terre, qui sont des cellules ou plus rarement des formations pluricellulaires reproductives. Par la suite, la force de la pluie tombant sur le sol fait s'envoler ces spores. L'humidité qui en résulte fonctionne ensuite comme un aérosol. L'air humide conduit les spores vers nous, ce qui fait que nous les sentons. Ce sont donc les spores qui ont l'odeur terreuse que nous associons généralement à la pluie.

Les diverses odeurs de la pluie

C'est notamment la molécule appelée géosmine qui provoque l'odeur particulière du pétrichor. Celle-ci est émise lors de la mort des microbes. La géosmine est une molécule d'alcool dont le parfum est particulièrement fort, et qui donne à la pluie une douce odeur.

La pluie peut également être associée à d'autres odeurs, dont celle liée à son acidité. En raison de la composition chimique de l'atmosphère, les précipitations peuvent devenir acides, particulièrement dans les espaces urbains. En entrant en contact avec des débris organiques sur le sol, des réactions aromatiques, parfois désagréables, peuvent être créées et parvenir jusqu'à nos narines.

Newsletters

Une découverte majeure pourrait faire gagner dix ans de recherche sur le cancer de la prostate

Une découverte majeure pourrait faire gagner dix ans de recherche sur le cancer de la prostate

Le problème de résistance des cellules cancéreuses aux thérapies anti-hormonales a enfin une solution.

Le Monkeypox peut toucher n'importe lequel d'entre nous

Le Monkeypox peut toucher n'importe lequel d'entre nous

Alors que le virus, improprement appelé «variole du singe», se diffuse de manière inhabituelle en Europe, il est nécessaire de mettre en place des stratégies viables pour tenter de stopper l'épidémie.

Mon Europe à moi: «L'UE doit poursuivre ses efforts pour lutter contre la perte de biodiversité»

Mon Europe à moi: «L'UE doit poursuivre ses efforts pour lutter contre la perte de biodiversité»

L'Union européenne semble se focaliser sur la réduction des émissions de dioxyde de carbone. Quitte à oublier la perte de biodiversité massive.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio