Culture

Netflix a-t-il acté la chute d'Hollywood?

Temps de lecture : 3 min

Depuis l'arrivée des plateformes de vidéos à la demande, l'industrie du cinéma a réussi à se défaire de l'influence du géant américain.

Des séries comme Away de Netflix bouleversent les codes hollywoodiens. | Capture d'écran via YouTube
Des séries comme Away de Netflix bouleversent les codes hollywoodiens. | Capture d'écran via YouTube

Cet article est publié en partenariat avec Quora, plateforme sur laquelle les internautes peuvent poser des questions et où d'autres, spécialistes du sujet, leur répondent.

La question du jour: «Sommes-nous en train d'observer la chute d'Hollywood?»

La réponse de Mélissa Grenier.

Je ne suis pas experte du cinéma américain, mais je vais quand même essayer de répondre à votre question. Selon moi, nous ne sommes pas nécessairement en train d'assister à la chute d'Hollywood, mais il y a effectivement un changement de paradigme qui est en train de s'opérer et qui pourrait à moyen ou long terme enlever une partie du monopole qu'Hollywood détient sur l'industrie du film.

Déjà, la culture du numérique et de l'instantané a complètement changé la façon dont nous consommons des films et du contenu audiovisuel. YouTube avait déjà préparé le terrain il y a une dizaine d'années de cela et l'arrivée de plateformes comme Netflix est aussi en train de changer la donne. L'époque où il fallait attendre une semaine avant de regarder le prochain épisode de notre série préférée (qui dans la génération Y ou Z possède le câble de toute manière?) ou faire la queue au cinéma pour aller voir la nouvelle méga production américaine semble bel et bien révolue.

Je me souviens que le simple fait qu'il fallait attendre des mois pour pouvoir voir Titanic au cinéma à sa sortie en 1997 avait créé un tel engouement autour du film: c'est bien simple, on ne parlait que de ça! Si le même film sortait aujourd'hui, je me demande si la frénésie serait la même… Chose certaine, en termes de durée, ça serait différent et les gens passeraient plus vite à autre chose.

Perte du monopole

La raison pour laquelle de plus en plus de gens regardent plus de contenus sur ces types de plateforme au lieu de sortir au cinéma voir la nouvelle grosse production de l'Oncle Sam, c'est qu'ils recherchent la flexibilité, l'instantané et l'accessibilité (les mots-clés du XXIe siècle) et probablement aussi parce que le cinéma américain est devenu prévisible au fil des ans. Ce sont souvent les mêmes types d'histoires, de personnages et de valeurs qui sont mises en avant.

En revanche, j'observe parfois des petits changements, notamment dans le traitement des personnages. Par exemple, j'ai commencé à regarder la série américaine Away avec Hilary Swank l'autre jour. Quatre astronautes de quatre nations différentes partent en mission dans l'espace pour aller coloniser la planète Mars: il y une Américaine, un Russe, une Chinoise et un Indien. À une époque pas si lointaine (Armageddon, si ça vous dit quelque chose…), le Russe et la Chinoise auraient probablement joué le rôle des gros méchants stupides et l'Américaine aurait été la grande héroïne sans faille. Ici, les personnages sont beaucoup plus nuancés que ça et plus humains.

Certains producteurs ont fini par comprendre que la propagande et les valeurs des USA n'avaient plus autant la cote qu'avant.

Et surtout, ce ne sont plus les gentils Américains d'un côté et les méchants (insérez une nation ici) de l'autre. Ils travaillent en équipe. Cela me donne l'impression que certains producteurs ont fini par comprendre que la propagande et les valeurs des USA n'avaient plus autant la cote qu'avant même si des films qui respectent évidemment les codes classiques du cinéma américain continueront de sortir au courant des prochaines décennies.

Tout ça pour dire que je crois observer un changement de paradigme à ce niveau-là aussi depuis quelque temps. C'est subtil, mais c'est là quand même.

Des univers étrangers

Par ailleurs, Netflix a beau être américaine, elle fait la part belle à d'autres pays en diffusant du contenu d'un peu partout. Je pense à des séries comme La Casa de Papel pour ne nommer que celle-là, qui est espagnole et qui a connu beaucoup de succès, ou encore Dark une série allemande qui vaut vraiment le détour.

Cette visibilité donne le goût aux auditeurs d'explorer et de découvrir des films ou des séries de l'étranger et enlève, par le fait même, à Hollywood une partie du monopole qu'elle détenait par le passé.

Bref, le fait que les gens consomment leur contenu audiovisuel différemment, qu'ils aient plus facilement accès à des films de l'étranger et qu'Hollywood soit de plus en plus en compétition avec les plateformes de diffusion me laisse penser qu'il va perdre du terrain au courant des prochaines années, à moins qu'il ne réussisse à s'adapter à la nouvelle réalité.

Newsletters

Jusqu'au XIXe siècle, le couvre-feu était la norme

Jusqu'au XIXe siècle, le couvre-feu était la norme

Ce qui s'apparente à une mesure militaire est, au regard du temps long, d'abord une mesure de police chrétienne visant à mieux différencier le cycle du jour de celui de la nuit.

«Où suis-je?» de Bruno Latour, un conte pour mordre sur nos habitudes de pensée

«Où suis-je?» de Bruno Latour, un conte pour mordre sur nos habitudes de pensée

Le nouveau livre du philosophe poursuit sa réflexion pour répondre à l'état climatique actuel, à la fois aggravé et éclairé par la pandémie.

Tout ce que l'on sait de la vie sexuelle des Néandertaliens

Tout ce que l'on sait de la vie sexuelle des Néandertaliens

Il y a des milliers d'années, les hommes et femmes de la Préhistoire avaient une vie sexuelle. Logique, sinon nous ne serions pas ici pour en parler.

Newsletters