Monde

Faute d'alcool, sept Russes boivent du gel hydroalcoolique et meurent

Temps de lecture : 2 min

Deux autres fêtards sont dans le coma.

Les gels hydroalcooliques contenaient 69% de méthanol. | Martin Sanchez via Unsplash


 
Les gels hydroalcooliques contenaient 69% de méthanol. | Martin Sanchez via Unsplash  

Lors d'une fête organisée dans la ville russe de Tomtor le 19 novembre, un groupe de fêtards a eu la mauvaise idée d'ingurgiter du gel hydroalcoolique pour pallier le manque d'alcool pendant la soirée. Résultat, sept d'entre eux, dont une femme, sont morts, tandis que deux autres sont dans le coma.

Âgés de 27 à 69 ans, les fêtards qui ont succombé après intoxication ont fait fi des étiquettes d'avertissement placées sur les flacons de désinfectant. Fabriqués en Russie, ces gels hydroalcooliques contenaient 69% de méthanol, une substance toxique qui peut s'avérer, comme ici, fatale en cas d'ingurgitation, explique le Daily Mail.

Une enquête est ouverte pour déterminer ce qui a poussé ces personnes à un tel geste. Pour l'heure, l'explication est qu'elles auraient voulu continuer à s'enivrer alors que l'alcool commençait à manquer. Dans cette région du nord-est de la Sibérie, située dans la république de Sakha, où les températures actuelles frôlent les -38°C, l'alcool est souvent un bon moyen de passer les nuits glaciales.

Pas une première

Depuis le début de la pandémie de Covid-19 et la généralisation du gel hydroalcoolique, des cas similaires d'intoxication mortelle ont été relevés.

En Inde par exemple, après que les magasins de spiritueux ont fermé pour lutter contre la propagation du virus, neuf personnes désireuses de boire de l'alcool sont mortes en juillet après avoir bu ce genre de désinfectant.

Aux États-Unis, la pratique a également été observée. Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont déclaré avoir remarqué plusieurs cas semblables ayant provoqué décès, troubles de la vue ou convulsions.

Boire du gel hydroalcoolique peut aussi arriver par mégarde. Un policier de l'île Maurice a par exemple été intoxiqué en avril dernier après s'être trompé entre sa bouteille d'eau et son désinfectant. L'homme, qui avait pris une grosse gorgée du liquide, avait été hospitalisé. Il s'en était finalement sorti avec plus de peur que de mal.

Newsletters

«La première fois, j'étais terrifiée»: des vétérinaires stérilisent les hippopotames de Pablo Escobar

«La première fois, j'étais terrifiée»: des vétérinaires stérilisent les hippopotames de Pablo Escobar

En Colombie, 80 hippopotames vivent en liberté depuis la mort du baron de la drogue.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 16 au 22 octobre 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 16 au 22 octobre 2021

Libération de 5.600 détenus birmans emprisonnés pour avoir protesté contre le coup d'État de février, inondations en Inde et évolution de la pandémie... La semaine du 16 au 22 octobre en images.

À Sumatra, des pêcheurs remontent les trésors d'une cité oubliée

À Sumatra, des pêcheurs remontent les trésors d'une cité oubliée

La citée-État de Srivijaya a sombré en emportant toutes ses richesses.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio