Société / Culture

2020 a été si chaotique que l'Oxford Dictionary a choisi plusieurs mots de l'année

Temps de lecture : 2 min

En temps normal, seul un terme est désigné par le dictionnaire britannique pour résumer l'année écoulée.

L'utilisation du mot «pandémie» a augmenté de 57.000% cette année. | Pixabay via Pexels 
L'utilisation du mot «pandémie» a augmenté de 57.000% cette année. | Pixabay via Pexels 

Environnement, Covid-19, Black Lives Matter... L'année 2020 a été mouvementée et riche en actualités, à en faire perdre la tête aux membres du dictionnaire britannique Oxford.

Ces personnes, qui se donnent pour mission de choisir chaque année un seul mot censé résumer les douze derniers mois, ont dû faire un choix cornélien pour 2020: il y a tellement de mots qui ont marqué l'année que l'Oxford Dictionary a décidé d'en désigner plusieurs.

Évidemment, on ne peut pas parler de 2020 sans évoquer la pandémie de Covid-19 et ses conséquences. C'est pourquoi des termes en lien avec la crise sanitaire ont une place prépondérante dans cette liste, à l'image de «Covid-19», «WFH» (abréviation de working from home, l'équivalent de télétravail en français), «confinement», «travailleur essentiel» et «congé».

Preuve de la place importante de cette crise dans nos discussions, l'utilisation du mot «pandémie» a augmenté de 57.000% cette année. Cet accroissement a notamment été important en mars, mois durant lequel les vingt mots les plus utilisés en ligne (sur plus de 8 milliards analysés) étaient tous liés au Covid-19, ajoute le Guardian.

QAnon et cancel culture

D'autres événements ont aussi marqué cette année si spéciale, comme par exemple les importantes manifestations qui ont eu lieu aux États-Unis, notamment après la mort de George Floyd. Ainsi, le mot «Black Lives Matter», nom du mouvement militant américain qui a rassemblé les foules cette année, figure dans la liste des mots de l'année de l'Oxford Dictionary.

Enfin, on y trouve également le terme «QAnon», une mouvance conspirationniste, «feu de brousse» en référence aux importants incendies qui se sont propagés dans le monde, «acquittement» par rapport à Donald Trump, ainsi que «cancel culture», cette pratique qui consiste à dénoncer publiquement un comportement pour ostraciser une personne.

Le dictionnaire britannique explique choisir ces termes en fonction de ce qu'ils disent «de l'éthique, de l'humeur ou des préoccupations de l'année écoulée et qui ont un potentiel durable en tant que termes d'importance culturelle». Ainsi, en 2019, l'Oxford Dictionary avait choisi «urgence climatique», tandis qu'en 2018 il avait sélectionné «toxique».

Newsletters

Mauvais procès

Mauvais procès

Faut-il arrêter de baiser pour être heureux? Réponses avec le podcast «Vivre sans sexualité»

Faut-il arrêter de baiser pour être heureux? Réponses avec le podcast «Vivre sans sexualité»

Pour «LSD, la série documentaire» de France Culture, Ovidie et Tancrède Ramonet explorent l'abstinence sexuelle, voulue ou non. Une écoute qui bouscule notre vision de la sexualité.

«Mon père ne me parle plus»: ils ont transmis le Covid-19 à un proche

«Mon père ne me parle plus»: ils ont transmis le Covid-19 à un proche

Entre culpabilité et reproches de l'entourage, comment vivre avec le poids d'avoir contaminé quelqu'un de cher?

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters